Différences entre versions de « Adrien Girettes »

De Wikimanche

m (modèle biographie)
m (réf.)
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
== Un héros du maquis ==
 
== Un héros du maquis ==
  
Pour échapper au Service du Travail Obligatoire ([[STO dans la Manche|STO]]), Adrien Girettes va se réfugier en Charente-Maritime et s’engage dans la Résistance dans un maquis FTPF de Châteauponsac (Haute-Vienne).
+
Pour échapper au Service du travail obligatoire ([[STO dans la Manche|STO]]), Adrien Girettes va se réfugier en Charente-Maritime et s’engage dans la Résistance dans un maquis FTPF de Châteauponsac (Haute-Vienne) <ref name=dico>''Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche'', tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.</ref>.
  
Alors que son groupe tend une embuscade pour retarder un convoi allemand en route vers la Normandie, il est fait prisonnier et emmené à Bussières-Poitevine. Après avoir été longuement torturé, il est abattu le [[12 juin]] [[1944]] sans avoir révélé l’emplacement de son groupe.
+
Alors que son groupe tend une embuscade pour retarder un convoi allemand en route vers la Normandie, il est fait prisonnier et emmené à Bussières-Poitevine <ref name=dico/>. Après avoir été longuement torturé, il est abattu le [[12 juin]] [[1944]] sans avoir révélé l’emplacement de son groupe <ref name=dico/>.
  
 
== Hommage ==
 
== Hommage ==
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
Tourlaville lui a rendu hommage en septembre [[1946]] en donnant son nom à la rue du Moulin.
 
Tourlaville lui a rendu hommage en septembre [[1946]] en donnant son nom à la rue du Moulin.
  
== Source ==
+
{{Notes et références}}
 
 
''Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche'', tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2891454190.
 
 
 
== Plus d’infos ==
 
 
 
[[Éditions Eurocibles]], [[Marigny]]
 
  
 
{{DEFAULTSORT:Girettes, Adrien}}
 
{{DEFAULTSORT:Girettes, Adrien}}

Version du 24 novembre 2018 à 19:42

Adrien Girettes, né à Tourlaville en 1923 et fusillé à Bussières-Poitevine (Haute-Vienne) le 12 juin 1944, est un résistant de la Manche.

Un héros du maquis

Pour échapper au Service du travail obligatoire (STO), Adrien Girettes va se réfugier en Charente-Maritime et s’engage dans la Résistance dans un maquis FTPF de Châteauponsac (Haute-Vienne) [1].

Alors que son groupe tend une embuscade pour retarder un convoi allemand en route vers la Normandie, il est fait prisonnier et emmené à Bussières-Poitevine [1]. Après avoir été longuement torturé, il est abattu le 12 juin 1944 sans avoir révélé l’emplacement de son groupe [1].

Hommage

Tourlaville lui a rendu hommage en septembre 1946 en donnant son nom à la rue du Moulin.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.