Aérodromes de la Manche : Différence entre versions

De Wikimanche

m (+ précis)
(→‎Aérodromes militaires : Seconde Guerre mondiale)
Ligne 33 : Ligne 33 :
 
* [[Lessay]] : aérodrome  
 
* [[Lessay]] : aérodrome  
 
* [[Montebourg]] : aérodrome
 
* [[Montebourg]] : aérodrome
 +
 +
À la fin de la [[Seconde Guerre mondiale]], peu après le débarquement du [[6 juin]] [[1944]], l'armée américaine aménage 16 aérodromes provisoires pour approvisionner ses troupes, à [[Azeville]] (ALG A-7), [[Beuzeville-au-Plain]] (ALG A-6), [[Biniville]] (ALG A 24 C), [[Bolleville]] (ALG A-25 C), [[Brucheville]] (ALG A-16), [[Carentan]]-[[Catz]] (ALG A-10), [[Cretteville]] (ALG A-14), [[Gorges]] (ALG A-26), [[Lessay]] (ALG A-20), [[Maupertus]] (ALG A-15), [[Méautis]] (ALG A-17), [[Picauville]] (ALG A-8 N), [[Pontorson]] (ALG A-28), [[Querqueville]] (ALG A-23 C), [[Saint-Georges-d'Elle]]-La Vieille (ALG A-19), et [[Saint-Jean-de-Daye]] (ALG A -18).
  
 
==Liens internes==
 
==Liens internes==

Version du 25 mai 2015 à 15:45

Listes des aérodromes de la Manche :

Aéroport de Cherbourg-Maupertus

Lire l'article détaillé Aéroport de Cherbourg-Maupertus

Aérodrome d'Avranches-Le Val-Saint-Père

Lire l'article détaillé Aérodrome d'Avranches-Le Val-Saint-Père

Aéroport de Granville-Bréville-sur-Mer

Lire l'article détaillé Aéroport de Granville-Bréville-sur-Mer

Aérodrome de Lessay

Code OACI : LFOM.
L'aérodrome Charles Lindbergh de Lessay est situé au cœur du site naturel de la lande de Lessay, à environ deux kilomètres au sud-est de la commune. Comme son nom l'indique, l'aérodrome a vu le passage du célèbre aviateur américain, qui a également donné son patronyme à une plage à Denneville.

Aérodrome de Vauville

Code OACI : LFAU.
L'aérodrome du Camp Maneyrol de Vauville accueille le centre de vol à voile de Vauville-Hague dont l'activité principale est le planeur et l'ULM. La formation de pilotes de ces deux engins est assurée par des instructeurs habilités.

Aérodromes fermés

Aérodromes militaires

Dans le passé, le département comptait quatre aérodromes militaires :

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, peu après le débarquement du 6 juin 1944, l'armée américaine aménage 16 aérodromes provisoires pour approvisionner ses troupes, à Azeville (ALG A-7), Beuzeville-au-Plain (ALG A-6), Biniville (ALG A 24 C), Bolleville (ALG A-25 C), Brucheville (ALG A-16), Carentan-Catz (ALG A-10), Cretteville (ALG A-14), Gorges (ALG A-26), Lessay (ALG A-20), Maupertus (ALG A-15), Méautis (ALG A-17), Picauville (ALG A-8 N), Pontorson (ALG A-28), Querqueville (ALG A-23 C), Saint-Georges-d'Elle-La Vieille (ALG A-19), et Saint-Jean-de-Daye (ALG A -18).

Liens internes

Liens externes