1378

De Wikimanche

Révision datée du 27 septembre 2018 à 12:09 par MomoBot (discussion | contributions) (Reprise Introduction + Catégorisation)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Chronologie de la Manche

Préhistoire - Protohistoire - Antiquité
Ve s. - VIe s. - VIIe s. - VIIIe s. - IXe s. - Xe s. - XIe s. - XIIe s. - XIIIe s. - XIVe s. - XVe s. - XVIe s. - XVIIe s. - XVIIIe s. - XIXe s. - XXe s. - XXIe s.


XIVe siècle

1301 - 02 - 03 - 04 - 05 - 06 - 07 - 08 - 09 - 10
1311 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20
1321 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30
1331 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40
1341 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50
1351 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60
1361 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70
1371 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80
1381 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90
1391 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 1400


Voir aussi
Histoire du département de la Manche


L'année 1378

Cette page regroupe les faits marquants qui se sont produits en 1378 (naissances et décès de personnalités, événements locaux, nationaux et internationaux, etc.).

Dans la Manche

  • En février, Charles le Mauvais cède pour trois ans le château de Cherbourg à Richard II d'Angleterre, en échange d’une troupe de 1 000 hommes et de 22 000 marcs d’argent.
  • Début de l'occupation anglaise de Saint-Jacques-du-Beuvron qui va devenir Saint-James.
  • Bertrand Du Guesclin est chargé par le roi Charles V de reprendre les places fortes du Cotentin aux Navarrais : Carentan tombe le 25 avril, Valognes le 26, Avranches le 29 et le château de Regnéville dans les premiers jours de mai, tandis que le siège de la forteresse de Gavray débute. On prétend que le château fut pris à la suite d'un malheureux accident : son gouverneur, en visitant une tour où était entreposée de la poudre, aurait provoqué une explosion avec sa torche. À Cherbourg, les Navarrais reçoivent le renfort de 200 hommes d'armes et de 400 archers anglais. Le siège dure six mois, puis Du Guesclin renonce et plie bagage estimant que Cherbourg est « imprenable » [1]. Le roi de France fait ensuite détruire 16 châteaux dans le Cotentin.

Notes et références

  1. Voisin La Hougue, Histoire de la ville de Cherbourg (continuée depuis 1728 jusqu'en 1835 par Vérusmor), Boulanger, 1835, p. 65-66.