Étienne de Thieulloy : Différence entre versions

De Wikimanche

(Catégorisation)
(+)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Étienne''' Jourdain ''' de Thieulloy''', né à Saint-Germain-en-Laye (Seine, aujourd'hui Yvelines) en [[1899]], mort en [[1964]], est une personnalité politique de la [[Manche]], agriculteur de profession.
+
'''Étienne Jourdain de Thieulloy''', né à Saint-Germain-en-Laye (Seine, aujourd'hui Yvelines) {{date naissance|1|1|1899|}} et {{date décès|18|10|1964|Ger}}, est une personnalité politique de la [[Manche]], agriculteur de profession.
 +
 
 +
==Biographie==
 +
Il est l'un des cinq enfants de Georges Jourdain de Thieulloy (1861-1938),  officier de cavalerie  et Yvonne Lucas de Lestanville (1867-1934), son épouse. Il est un arrière petit-fils d'[[Athanase de Pracontal]].
 +
 
 +
Selon  Jean Durand de Saint-Front  : « Il fut mobilisé en [[1939]] avec le grade de capitaine au 33{{e}} bataillon de chars. Son unité, placée en couverture au-dessus de Sedan, fut, le 15 mai 1940 engagée seule sans soutien d'artillerie ni d'infanterie ; elle ne  consentit à se replier qu'après des combats acharnés, sur l'ordre du général commandant la division, ayant été coupée pendant dix jours du reste de l'armée. À la Libération, il exerça pendant quelques mois les fonctions de major de garnison à [[Cherbourg]] »<ref name = JDSF> Jean Durand de Saint-Front,'' Les Pracontal de Normandie : histoire et généalogie d'un rameau établi dans l'Avranchin vers 1474'', 1978 [http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011479816908ycY2Yu/a6a27acc9c ''(lire en ligne)'']</ref>.
 +
 
 +
Marié à Odette de Mare, il possède le manoir de la Croix de Terre à Ger<ref name = JDSF/>.
 +
 
 +
Il est maire de [[Ger]] <ref name=RDM/> de [[1937]] à [[1945]].
  
 
Il est nommé conseiller départemental en [[1943]] jusqu'en [[1945]] par Pierre Laval <ref>''Journal officiel de l'État français'', arrêté du 16 avril 1943, page 1063.</ref>. Il est élu conseiller général du [[canton de Barenton]] en [[1951]] <ref name=RDM>« Tout sur la Manche », ''Revue du département de la Manche'', tome 29, n° 113-114-115, 1987. </ref>. Il reste en poste jusqu'en [[1964]] <ref name=RDM/>.
 
Il est nommé conseiller départemental en [[1943]] jusqu'en [[1945]] par Pierre Laval <ref>''Journal officiel de l'État français'', arrêté du 16 avril 1943, page 1063.</ref>. Il est élu conseiller général du [[canton de Barenton]] en [[1951]] <ref name=RDM>« Tout sur la Manche », ''Revue du département de la Manche'', tome 29, n° 113-114-115, 1987. </ref>. Il reste en poste jusqu'en [[1964]] <ref name=RDM/>.
  
Il est maire de [[Ger]] <ref name=RDM/> de [[1937]] à [[1945]].
+
Il est par ailleurs vice-président du syndicat des propriétaires forestiers  du Calvados et de la Manche et vice-président des Hospitaliers diocésains<ref name = JDSF/>.
  
== Notes et références ==
+
==Distinctions==
 +
* Croix de guerre  39-40
 +
* Médaille militaire
 +
* Chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire<ref name = JDSF/>.
  
<references />
+
{{Notes et références}}
  
 
{{DEFAULTSORT:Thieulloy, Etienne de}}
 
{{DEFAULTSORT:Thieulloy, Etienne de}}
 
[[Catégorie:Biographie]]
 
[[Catégorie:Biographie]]
 
[[Catégorie:Conseiller général de la Manche]]
 
[[Catégorie:Conseiller général de la Manche]]
[[Catégorie:Décès en 1964]]
 
 
[[Catégorie:Maire de Ger]]
 
[[Catégorie:Maire de Ger]]
[[Catégorie:Naissance en 1899]]
 

Version actuelle datée du 30 juillet 2019 à 14:21

Étienne Jourdain de Thieulloy, né à Saint-Germain-en-Laye (Seine, aujourd'hui Yvelines) le 1er janvier 1899 et mort à Ger le 18 octobre 1964, est une personnalité politique de la Manche, agriculteur de profession.

Biographie

Il est l'un des cinq enfants de Georges Jourdain de Thieulloy (1861-1938), officier de cavalerie et Yvonne Lucas de Lestanville (1867-1934), son épouse. Il est un arrière petit-fils d'Athanase de Pracontal.

Selon Jean Durand de Saint-Front : « Il fut mobilisé en 1939 avec le grade de capitaine au 33e bataillon de chars. Son unité, placée en couverture au-dessus de Sedan, fut, le 15 mai 1940 engagée seule sans soutien d'artillerie ni d'infanterie ; elle ne consentit à se replier qu'après des combats acharnés, sur l'ordre du général commandant la division, ayant été coupée pendant dix jours du reste de l'armée. À la Libération, il exerça pendant quelques mois les fonctions de major de garnison à Cherbourg »[1].

Marié à Odette de Mare, il possède le manoir de la Croix de Terre à Ger[1].

Il est maire de Ger [2] de 1937 à 1945.

Il est nommé conseiller départemental en 1943 jusqu'en 1945 par Pierre Laval [3]. Il est élu conseiller général du canton de Barenton en 1951 [2]. Il reste en poste jusqu'en 1964 [2].

Il est par ailleurs vice-président du syndicat des propriétaires forestiers du Calvados et de la Manche et vice-président des Hospitaliers diocésains[1].

Distinctions

  • Croix de guerre 39-40
  • Médaille militaire
  • Chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire[1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Jean Durand de Saint-Front, Les Pracontal de Normandie : histoire et généalogie d'un rameau établi dans l'Avranchin vers 1474, 1978 (lire en ligne)
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.
  3. Journal officiel de l'État français, arrêté du 16 avril 1943, page 1063.