Élections régionales de 2021 dans la Manche

De Wikimanche

Révision datée du 17 février 2021 à 11:09 par Momo50 (discussion | contributions) (dates)

Élections régionales de 2021 dans la Manche

Les prochaines élections régionales sont prévues les 13 et 20 juin 2021, en même temps que les élections départementales.

Contexte

En vertu de la loi de 2015 sur les régions, le scrutin doit se tenir en . À cause de l'épidémie de Covid-19 qui sévit sur tout le territoire français, le président de la République annonce en envisager le report des élections régionales après l'élection présidentielle de 2022. Alors que cette possibilité rencontre l’opposition de nombreux élus sortants, le Premier ministre, Jean Castex, annonce en qu'un tel report est écarté. Après la remise d'un rapport de Jean-Louis Debré sur les élections départementales et régionales, celles-ci sont reportée en .

Ces élections font suite aux élections régionales de , qui ont eu lieu après que la Loi relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral a réduit le nombre de régions de 22 à 13.

Une courte majorité des présidents de conseils régionaux sortants sont issus de la droite ou du centre droit (Les Républicains, Les Centristes, divers droite), le reste étant de gauche (Parti socialiste, divers gauche) ou régionalistes (Corse, Martinique). La République en marche (LREM), le parti du président de la République Emmanuel Macron, ne détient aucune région.

Mode de scrutin

Chaque conseil régional est doté de sièges pourvus pour six ans selon un système mixte à finalité majoritaire. Il est fait recours au scrutin proportionnel plurinominal combiné à une prime majoritaire de 25 % des sièges attribuée à la liste arrivée en tête, si besoin à l'issue d'un second tour. Les électeurs votent pour une liste fermée de candidats, sans panachage ni vote préférentiel. Les listes doivent respecter la parité homme/femme en comportant alternativement un candidat homme et une candidate femme [1].

Au premier tour, la liste ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés remporte la prime majoritaire, et les sièges restants sont répartis à la proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant franchi le seuil électoral de 5 % des suffrages exprimés, y compris la liste arrivée en tête [1].

Si aucune liste n'a recueilli la majorité absolue, un second tour est organisé entre toutes les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour. Les listes ayant obtenu au moins 5 % peuvent néanmoins fusionner avec les listes pouvant se maintenir. La répartition des sièges se fait selon les mêmes règles qu'au premier tour, la seule différence étant que la prime majoritaire est attribuée à la liste arrivée en tête, qu'elle ait obtenu ou non la majorité absolue [1].

Une fois connu le nombre de sièges attribués à chaque liste au niveau régional est réparti entre les sections départementales, au prorata des voix obtenues par la liste dans chaque département.

Premier tour

à compléter le moment venu.

Second tour

à compléter le moment venu

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Le mode de scrutin pour les élections régionales sur www.vie-publique.fr. Consulté le 16 octobre 2020.

Articles connexes