Actions

Élections municipales de 1995 dans la Manche

De Wikimanche

Révision datée du 21 janvier 2024 à 19:45 par Teddy (discussion | contributions) (→‎Coutances : lien)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Élections municipales de 1995 dans la Manche

Le premier tour a lieu le 11 juin 1995 et le second tour le 18 juin.

Contexte national

La date du scrutin de 1995 a été repoussée en juin afin qu’il n’y ait pas interférence avec l’élection présidentielle (23 avril et 7 mai) qui a vu la victoire de Jacques Chirac. On enregistre une légère progression de la droite modérée bien qu’elle perde quelques arrondissements de Paris et de Lyon au profit de la gauche. Les scores du Front national lui permettent de se maintenir au second tour dans un nombre important de villes et de gagner trois municipalités (Toulon, Marignane et Orange) à l’issue du second tour.

Dans la Manche

Avranches

En poste depuis 1989, René André (RPR) est réélu.

Carentan

En poste depuis 1978, Jean-François Landry est réélu.

Coutances

En poste depuis 1987, René Audouard (DVD) est réélu.

Cherbourg

En poste depuis 1980, Jean-Pierre Godefroy (PS) est réélu.

Les deux principaux candidats prônent la solution d'une fusion des communes qui aboutirait à la création du “Grand Cherbourg[1].

Équeurdreville-Hainneville

En poste depuis 1977, Jean Lerouvreur (PS) est réélu.

Granville

Élu en 1994, Marc Verdier (RPR) est réélu.

Saint-Hilaire-du-Harcouët

En poste depuis 1983, [[Michel Ganné est réélu.

Saint-Lô

François Digard (RPR) est élu, succédant à Bernard Dupuis (PS).

Tourlaville

André Rouxel (PS) est élu, succédant à Georges Fatôme (PS diss.), en poste depuis quarante-huit ans.

Valognes

Fernand Leboyer (app. PCF) est élu facilement, succédant à Anne Heinis en poste depuis 1983.

Notes et références

  1. Françoise Chirot et Jean-Pierre Delaval, « La coopération intercommunale est l'un des enjeux des élections municipales », Le Monde, 27 mai 1995.

Articles connexes