Winston Churchill et la Manche

De Wikimanche

Winston Churchill.

Winston Churchill et la Manche

Biographie

Winston Churchill naît le 30 novembre 1874 à Londres (Angleterre).

Il est Premier ministre de mai 1940 à juillet 1945, puis d'octobre 1951 à avril 1955. Il a été auparavant secrétaire à l'Intérieur de 1910 à 1911 et chancelier de l'Échiquier de 1924 à 1929.

Il meurt le 24 janvier 1965 à Londres. Il a 90 ans.

Dans la Manche

À Saint-Sauveur-Lendelin avec Omar Bradley.

Winston Churchill est à Saint-Sauveur-Lendelin le 7 août 1944.

Churchill et Cherbourg

Winston Churchill n'a que 16 ans et demi lorsqu'il vient pour la première fois à Cherbourg. Il est alors étudiant à la célèbre Harrow School, près de Londres, lorsqu'il est envoyé passer ses vacances dans le port normand. Il loge au n° 42 de la rue Tour-Carrée [1]. Mais on ne sait pas chez qui ni pourquoi le choix de ses parents s'est porté sur cet endroit.

Devenu Premier ministre en 1940, Winston Churchill retrouve Cherbourg le 24 juillet 1944, un mois et demi après le débarquement allié [2]. Il vient constater l'ampleur des dégâts infligés à Cherbourg et mesurer l'importance des travaux à engager pour remettre tout en état. Il visite le port, la gare maritime, le centre ville et il grimpe au sommet de la Montagne du Roule pour avoir une vue d'ensemble. Au passage, il serre la main de quelques Cherbourgeois. C'est peut-être à cette occasion qu'il visite à Équeurdreville le site de lancement des missiles V1 allemands. On raconte qu'il fut si impressionné par l'ampleur des installations qu'il aurait lâché la pomme qu'il mangeait et se serait écrié « Oh my God ! ». La légende soutient qu'un pommier poussa ensuite à l'endroit même de la chute !

Winston Churchill revient à Cherbourg en 1951, à bord d'un paquebot de la Cunard Line.

En Angleterre, le sculpteur cherbourgeois Paul Deschamps a le privilège de sculpter un buste de Winston Churchill.

Hommages

Voies

Notes et références

  1. Bernard Launey, Cherbourg 1900-1975, imprimerie La Dépêche, Cherbourg, 1976, p. 50.
  2. Vidéo de l'Ina (voir en ligne).

Lien interne