Voilerie granvillaise

De Wikimanche

La Voilerie granvillaise est une entreprise de la Manche située à Granville.

Elle est spécialisée dans la confection de voiles pour équiper les bateaux.

Elle commercialise aussi des accessoires de protection des voiles, des mats et bômes, des enrouleurs, des tangons et de l'accastillage mais également des câbles d'utilisation décorative [1].

Histoire

Elle est créée en 1991, par Dominique Varin, alors professeur de voile et ancien marin pêcheur [2]. Son fils, Éric Varin, rejoint l'entreprise en 1995, réalisant son premier jeu de voiles pour la Starmanche [2].

Éric Varin rachète la société Câbles et gréements de l'ouest en 2010 [2].

En 2012 la Voilerie granvillaise refait toute la voilure du Marité [2].

En 2014, elle réalise quatre voiles pour un vieux Class 40 de Maxime Sorel. Ce dernier revient vers la Voilerie granvillaise pour équiper son nouveau V et B qui remporte la Transat Jacques-Vabre en 2017 [3]

En 2018, l'entreprise réalise les voiles de treize des bateaux Class 40 qui participent à la Route du Rhum au départ de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) le 4 novembre [3].

Effectifs

L'entreprise emploie huit personnes [3].

Administration

Adresse : Rue des Isles
Port de Hérel
50400 Granville
Tél. 02 33 50 62 28

Notes et références

  1. Site officiel.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 « Voilerie granvillaise tisse son avenir », Ouest-France Entreprises, 5 décembre 2013 (lire en ligne).
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 « Les voiles de la route du Rhum, c'est lui ! », Ouest-France, 25 octobre 2018.

Lien externe