Voies vertes de la Manche

De Wikimanche

La voie verte à Millières.
Panneau indicateur à Kairon.

Les voies vertes sont un réseau de voies de la Manche destiné à la promenade en bicyclette, à pied ou parfois à cheval.

Elles sont aménagées par le conseil général de la Manche. Les revêtements sont roulants : sable compacté ou mélange de sable et ciment,

Historique

En 1991, le conseil général procède aux premières acquisitions de voies ferrées dans le sud du département[1].

Le 22 juin 1996, on inaugure les voies vertes qui empruntent le tracé des anciennes lignes ferroviaires de Fougères (Ille-et-Villaine) à Vire et de Domfront (Orne) à Pontaubault[2].

1999 voit l'acquisition des voies ferrées du Cotentin[1].

En mai 2001, on inaugure la voie verte du Cotentin allant de Cambernon à Angoville-sur-Ay en empruntant l'ancienne voie ferrée de Coutances à Sottevast , ainsi que le chemin de halage de la Vire[1].

Les années 2004 à 2007 voient l'aménagement des aires de pique-nique et de repos et le début de la signalisation[1].

En 2010, on termine la liaison entre Saint-Fromond et Fourneaux[1].

Par la suite, des prolongements sont aménagés : de Rocheville jusqu'à Carentan, puis jusqu'à Airel / Saint-Fromond, d'où part le chemin de halage le long de la Vire aménagé pour les VTT (chemin en terre assez humide). Cette voie permet de rejoindre Saint-Lô. On peut alors enchaîner avec la voie verte du Mortainais à la baie du Mont Saint-Michel. Sur ce parcours se trouvent des gîtes d'hébergement de passage.

Les voies vertes

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Dossier de presse sur l'inauguration des voies vertes du 11 octobre 2010. (lire en ligne)
  2. « Bienvenüe en Mortainais. La grande fête pour 2500 randonneurs », Manche Informations, n°26, 1997, p.4

Article connexe

Liens externes