Victor Restoux

De Wikimanche

Victor Charles Félix Restoux, né à Lapenty le 23 février 1892 [1] et mort à Lemé (Aisne) le 6 janvier 1916 est un militaire de la Manche, fusillé à titre civil.

Biographie

Il naît au foyer de Victor Michel Restoux [2] et de Joséphine Morel, au lieu-dit "La Fosse" à Lapenty.

Il est incorporé le 9 octobre 1913 à Granville. Lors de la déclaration de guerre, le 1er août 1914, il habite à Heussé où sont arrivés ses parents en 1911[3].

Le 7 août 1914, il est affecté au 136e régiment d'infanterie de Saint-Lô. Blessé grièvement lors de la bataille de Guise, il est porté disparu le 29 août 1914 à Sains-Richaumont (Aisne) mais recueilli par un couple d'agriculteurs de Lemé (Aisne), il se fond dans la population.[3]

Le 6 janvier 1916, sur dénonciation, il est arrêté en pleine nuit par les Allemands et fusillé (pour espionnage) « à titre civil » , en compagnie d'un autre soldat, Auguste Gout du 2e régiment de hussards de Verdun [3]. Il est inhumé dans le carré communal du cimetière de Lemé.

Victor Restoux, signalé disparu par l'autorité militaire du 1er au 31 mai 1917, est déclaré décédé le 18 janvier 1919 par jugement du tribunal de Mortain [3].

Hommage

  • Le 11 novembre 2016, la commune de Sains-Richaumont, en présence d'une délégation du Teilleul, inaugure une plaque commémorative à la mémoire d'Auguste Gout et Victor Restoux et organise une exposition.[4]

Notes et références

  1. - Acte de naissance n° 12 (lire en ligne).
  2. Victor Restoux, né à Lapenty le 12 septembre 1863. Précision apportée par M. J.-Y. Perrochon.
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 « Recherche de documents en relation avec Victor Restoux (1892-1916) », La Gazette de la Manche, 7 septembre 2016
  4. « Il y a cent ans, Victor Restoux était fusillé », Ouest-France, 16 novembre 2016