Truckline Ferries

De Wikimanche

Le Purbeck.

Truckline Ferries est une compagnie maritime française liée au département de la Manche.

D'abord dénommée Truckline, la compagnie est créée au début des années 1970. Son siège social est à Cherbourg.

En 1973, elle crée une ligne maritime entre Cherbourg et Poole (Angleterre)[1], spécialisée dans le transport de remorques de camions. Cette liaison est inaugurée le 28 juin par le Poole Antelope [2].

En 1977, elle devient Truckline Ferries. Son capital se partage à parts égales entre la Compagnie générale maritime (CGM) et la Société française de transports maritimes (SFTM) du groupe Worms[3].

Elle exploite deux bateaux, le Purbeck et le Coutances, construits en 1978 par les Ateliers et chantiers du Havre (ACH).

En 1984, le chiffre d'affaires de la Truckline est de 165 millions de francs[3].

Le 3 juillet 1985, elle est rachetée par la compagnie bretonne Brittany Ferries, basée à Morlaix (Finistère), qui l'emporte sur la compagnie British Ferries[3].

Elle emploie alors environ 200 personnes.

Du 18 juillet 1989 au 29 septembre 1991, le Trégastel, propriété de Brittany Ferries, assure la liaison entre Cherbourg et Poole sous les couleurs de Truckline Ferries[4].

Le Barfleur est mis en service le 4 avril 1992[4].

La compagnie disparaît progressivement à la fin des années 1990 : les navires passent un à un sous les couleurs de Brittany Ferries, la maison-mère. Le Barfleur et le Coutances sont repeints, respectivement, en 1999 et 2004.

Flotte

Liste des bateaux de la compagnie Truckline Ferries ayant assuré des liaisons à partir de Cherbourg :

Liste des bateaux, propriété de Brittany Ferries, naviguant sous les couleurs de Truckline Ferries lors de leurs escales à Cherbourg :

Notes et références

  1. Jean Soumagne, « Cherbourg : la fonction d'escale maritime des touristes britanniques », Norois, n° 82, avril-juin 1974.
  2. « Nos années 70 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2012, p. 154.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Alain Frachon, « Brittany Ferries devient le premier armateur français sur la Manche », Le Monde, 5 juillet 1985.
  4. 4,0 et 4,1 Fiche du Trégastel, faktaomfartyg.se, consulté le 8 mai 2011.