Tour de Tatihou

De Wikimanche

Vue de la cour intérieure.

La tour de Tatihou est un monument de la Manche, situé à Saint-Vaast-la-Hougue.

Elle est construite sur l'île de Tatihou pour tenir compte des enseignements résultant de la défaite française lors de la bataille de la Hougue (1692). Sa construction commence à partir de 1694 sous les ordres de Benjamin de Combes, directeur des fortifications de Normandie, et sur les plans de Vauban [1]. Elle est construite sur les ruines d'une ancienne tour d'époque incertaine [1].

C'est un tour d'observation et d'artillerie [1]. Elle est de forme tronconique et mesure 18 m de haut pour un diamètre de base de 25 mètres [1]. Ses murs font 4 mètres d'épaisseur à sa base et un peu plus de 2 mètres à son sommet [1]. Elle pouvait recevoir l'appui de la batterie installée sur le fort voisin de l'Islet.

Elle comprend trois niveaux, notamment pour abriter des magasins à poudre et les logements des soldats et officiers qui y sont affectés. Elle est équipée de 10 canons.

Elle constitue le pendant de la tour terrestre de la Hougue. Ensemble, les deux tours avaient pour mission d'assurer d'interdire toute intrusion étrangère dans la baie de Saint-Vaast-la-Hougue.

Des travaux de restauration sont engagés par le Conseil général de la Manche entre 1989 et 1994.

La tour est classée monument historique par un arrêté du 2 octobre 1929.

Elle est inscrite par l'Unesco le 7 juillet 2008 au patrimoine mondial de l'humanité.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Guillaume Lécuillier, La Route des fortifications en Bretagne et Normandie, Éditions du huitième jour, 2006.

Lien externe