Teurthéville-Bocage

De Wikimanche

Teurthéville-Bocage est une commune du département de la Manche.

L'ancienne commune de Sainte-Croix-Bocage lui a été rattachée en 1818.


Commune de Teurthéville-Bocage Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 35' 31.26" N, 1° 23' 51.08" W (OSM)
Arrondissement Cherbourg
Chargement de la carte...
Canton Val-de-Saire
Ancien canton Quettehou
Intercommunalité CA du Cotentin
Gentilé Teurthévillais(es)
Population 588 hab. (2019)
Superficie 21,47 km²
Densité 27 hab./km2
Altitude 32 m (mini) - 116 m (maxi)
Code postal 50630
N° INSEE 50593
Maire Joanna Antoine
Communes limitrophes de Teurthéville-Bocage
Brillevast Brillevast, Le Vast La Pernelle
Gonneville-Le Theil Teurthéville-Bocage Quettehou
Montaigu-la-Brisette Montaigu-la-Brisette
Videcosville
Videcosville

50593-Teurthéville-Bocage-Sols.png
Infrastructure et occupation des sols en 2018.


Étymologie

La commune de Teurthéville doit son nom à un chevalier normand nommé Turquetil qui s'y installa à l'époque des invasions scandinaves.
Le terme Bocage y est ajouté seulement au XVIIIe siècle à cause de son paysage : grands herbages clos de haies, coteaux verdoyants.

Histoire

Au cours des Guerres de religion, de violents affrontements éclatent dans la commune. Sous le commandement de François de la Cour, sieur du Tourp, les Ligueurs assassinent Thomas Michel, seigneur du lieu, et son frère Robert, le 3 octobre 1591. Le 15 février 1592, après un siège de plusieurs mois, ils prennent finalement le château (situé où se trouve maintenant la Maison de Teurthéville). Un village doit son nom à cette époque tourmentée : à cet endroit, en septembre 1591, des Huguenots tendent une embuscade à un détachement de catholiques et les assassinent, c'est la raison pour laquelle le hameau s'appelle le Piège.

Description ancienne :

En 1726 la paroisse est décrite ainsi[1] :

« C'est une Paroisse dont la Cure vaut deux mille livres de rente. Il y a deux Seigneurs séculiers qui nomment alternativement. M. d'Armanville en est un. Dans cette Paroisse est le Prieuré de Barnavast, qui appartient aux Benedictins Réformez de S. Vigor de Bayeux, qui n'est aussi qu'un Prieuré, tout proche de celui de Barnavast, dans une Forêt très-grande qui porte ce nom, & qui s'étend dans des Paroisses voisines. »

Décès de la «metresse» d'école

Suzanne Perouelle décède le 5 mai 1777[2]. L'acte d'inhumation vaut d'être cité :

Suzanne Perouelle originaire de la paroisse de Théville et demeurante en
cette paroisse depuis trente trois ans en qualité de metresse [sic] d'école ayant
instruit la jeunesse dans la religion les bonnes mœurs et les sciences avec
édification et succès et décédée du jour d'hier après avoir participé
aux s[ain]ts sacrements de l'église dans la cinquante septième année de son
âge a été ce jourd'hui inhumée dans le portail du côté de l'évangile
par monsieur Trohel des Mares de cette paroisse présence du clergé
soussigné ce sixième jour de mai mil sept cent soixante dix sept

Nicolas d'Ozouville, curé - Cleret, vicaire- Louis Augustin Allix, prêtre et maître d'école - Goubert, prêtre.

On constate 4 faits significatifs dans l'acte

  1. Il n'y a pas le mot « environ ». Pourtant les durées ne sont pas simples à quantifier 33 ans et 57 ans… Même si les pistes de recherche généalogique semblent indiquer qu'elles sont fausses.
  2. On connait peu (ou pas) de tels hommages rendus à des femmes (qui plus est roturières) dans les registres de cette époque. Elle est d'ailleurs inhumée dans l'église, le "portail" correspondant très certainement à la première travée de la nef, où on trouve habituellement le baptistère.
  3. Elle est dite avoir enseigné « les sciences ». Que recouvrait donc ce terme en 1777 ?
  4. Étonnante modernité du langage : « maîtresse d'école », « instruction », « science »… Il semble y avoir quelque chose de particulier à Teurthéville dans cette période.

Tout ceci, combiné au fait que Louis Augustin Allix, prêtre est aussi « maître d'école » dans la même période, explique certainement le nombre inhabituellement important de personnes qui savent signer correctement dans la paroisse.

« l'intempérie du mauvais temps. »

Le 20 février 1798, trois décès sont déclarés en mairie, qui ont eu lieu dans le Bois de Barnavast, probablement le 18. Ils ont été causés par l'intempérie du mauvais temps. Il s'agit de Michel Mouchel[3], Denis Trohel[4], Ange Hervé Roussel[5], où peut-être son père. Une tempête hivernale qui a couché un arbre au mauvais endroit et au mauvais moment ?

Fusion

La petite commune voisine de Sainte-Croix-Bocage est rattachée à Teurthéville-Bocage en 1818.

Libération

La commune est libérée de l'occupation allemande le 18 juin 1944 [6].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[7]. En 2019, la commune comptait 588 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [8] et INSEE [9])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
1 312 1 584 1 575 1 797 1 752 1 675 1 609 1 598 1 592 1 438
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 353 1 378 1 272 1 265 1 162 1 143 1 075 1 089 1 009 1 052
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
952 834 856 805 745 724 707 665 622 534
1982 1990 1999 2004 2006 2007 2008 2009 2010 2011
503 523 535 564 582 579 589 600 615 613
2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 - -
607 601 595 595 593 591 590 588
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Né en Lieu Qualité Mandat écourté Résidence
(1793) Bon Jacquette[11] . . .
(mai 1800) Hyacinthe le Trecher[12] . . .
(juin 1800) Thomas Trohel[13] . . .
(1807) Prosper Jean Hervé Simon de Vaudreville . . .
1811-1830 Prosper Jean Hervé Simon de Vaudreville seigneur de Vaudreville .
1830-1843 Jean-Baptiste Raynel . .
1843-1860 Léonor Victor de Béatrix-Déméniraine propriétaire mort en exercice le 16 janvier 1860 .
1860 Auguste Rouxel . . . . .
1860 Guillaume Bouché 1818 . cultivateur . Brévolles
1860-1865 Jean Louis Vautier propriétaire . Village de Brévaule
1865-1874 Bienaimé Magdelaine-Letailly négociant en vins . Village de l’église
1874-1884 Auguste Rouxel . . . . .
1884-1893 Olivier Legoupil . . . . .
1893-1896 Léon Guérin militaire démission La Préfontainerie
1896-1909 Arsène Bouché propriétaire Village de l’église
1909-1919 Octave Bouché propriétaire-cultivateur . Tourville
1919-1941 Jean Hubert ca 1871 . . .
1941-1945 Albert Legoupil . . . .
1945-1946 Albert Legoupil . . . .
1947-1965 Bienaimé Lepoittevin . . agriculteur . Hameau es Gendre
1965-1983 Louis Legendre 1920 Montaigu-la-Brisette éleveur . La Dauvillerie
1983-2016 Serge Laurent . . agriculteur mort en exercice le 30 avril 2016 Les Quesnées
2016 - Joanna Antoine . . agent de maîtrise
à compléter.

Conseil municipal

Maire : Joanna Antoine
1er adjoint : Gilbert Lebunetel
2e adjoint : Dominique Pain

Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2013).

La mairie (2013).

Adresse : Le Bourg
50630 Teurthéville-Bocage

Tél. 02 33 54 49 05
Fax : 02 33 43 19 69
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Site web de la communauté de communes (17 mai 2012)

Mardi - -
Mercredi 10 h - 12 h 30 -
Jeudi - -
Vendredi - 16 h 30 - 18 h 30
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Église et monument aux morts.

Teurthéville-Bocage originel

Ancienne commune de Sainte-Croix-Bocage

  • Prieuré de la Salle, fondé en 1214, dépendait de Graville (Seine-Maritime).
  • Château de la Préfontainerie (19e).

Il ne reste aucune trace de son église (démolie en 1802) et son petit cimetière est maintenant un herbage.

Personnalités liées à la commune

  • François Henri d'Anneville (1752-1794), seigneur et patron de Teurthéville-Bocage
  • Prosper Hamel (19 e siècle), prêtre schismatique de la Petite Église

Éducation

  • Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) Teurthéville-Sideville

Économie

L'élevage bovin et les cultures légumières de plein champ constituent l'activité principale.

  • Producteur de cidre : Ferme Vastel.

Associations

  • Comité des fêtes
  • Club des aînés

Bibliographie

  • Laurence Jeanne, « Une officine de terres cuites architecturales dans le bois de Barnavast », Revue du département de la Manche, n° 201, juillet 2008.

Notes et références

  1. Saugrain, Claude-Marin, Dictionnaire universel de la France ancienne et moderne... - Tome 3, Paris, 1726 (lire en ligne)
  2. Archives de la Manche ­— (BMS) Teurthéville-Bocage 1766-1777 (Mi1868) — Vue : 247GaucheBas.jpg
  3. Archives de la Manche ­— (BMS-NMD) Teurthéville-Bocage 1792-An VI (E12) — Vue : 311GaucheHaut.jpg
  4. Archives de la Manche ­— (BMS-NMD) Teurthéville-Bocage 1792-An VI (E12) — Vue : 311DroiteHaut.jpg
  5. Archives de la Manche ­— (BMS-NMD) Teurthéville-Bocage 1792-An VI (E12) — Vue : 312GaucheHaut.jpg . Voir plus de sources dans Rodovid, wiki d'études généalogiques.
  6. « Demain la liberté, l'album souvenir », La Manche Libre, 2003, p.30
  7. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  8. Population avant le recensement de 1962.
  9. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Archives de la Manche ­— (NMD) Teurthéville-Bocage 1792-An VI (E12) — Vue : 48DroiteHaut.jpg Signature "Bon Jacquette maire" sur le premier acte.
  12. Archives de la Manche ­— (NMD) Teurthéville-Bocage An VI-An X (3E 593/4) — Vue : 111DroiteHaut.jpg
  13. Archives de la Manche ­— (NMD) Teurthéville-Bocage An VI-An X (3E 593/4) — Vue : 103DroiteHaut.jpg Signature "T.Trohel maire" en bas de page.

Lien externe