Tannerie de Périers

De Wikimanche

La Tannerie de Périers est une entreprise de la Manche, située à Périers.

Fondation à Périers

Après les bombardements de juin 1944.

En 1886, la petite tannerie de la rue des Douyts à Périers, dont le propriétaire est Henri-Louis Lelédy (1817-), qui l'exploite depuis au moins 1843 [1], est mise en vente [2].

La tannerie, sur la principale place du Marché donnant sur la rivière, se compose d'une maison d'habitation, d'écurie et remise avec greniers dessus, d'un vaste jardin légumier, édifié de hangars avec moulin à tan et de séchoirs ; Cuves et plains. Prise d'eau sur la rivière avec réservoir. L'ensemble est fermé de murs, et contient environ 20 ares. La propriété s'accède par la grande place de Périers et la rue des Douits [2].

Entre la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale, Jules Duhamel (1860-1951) [3], dont le père est mégissier, la rachète et consacre sa vie à développer l'entreprise [4].

La tannerie est détruite en juin 1944 [5].

La tannerie de Saint-Aubin-d'Aubigny

En 1952, le fils du fondateur, également prénommé Jules, transfère la tannerie à Saint-Martin-d'Aubigny [3].

Reconstruite route de Saint-Lô, elle est reprise en 1974 par la société France Croco qui la spécialise dans le tannage de peaux exotiques (crocodiles, autruches, lézards...) [5]. Son patron Jacques Lewkowicz signe des contrats avec de grands noms de l'industrie du luxe (Yves Saint-Laurent, Gucci, Alexander McQueen...) [5].

Rachat par Kering et transfert à Périers

En mars 2013, elle passe sous le contrôle du groupe Kering (ex-PPR [Pinault, Printemps-La Redoute]) [6].

En 2013, le groupe Kering annonce son intention de transférer son activité à Périers, dans la zone d'activités de la Communauté de communes de Sèves et Taute dite La Mare-aux-Raines [6]. L'usine de Saint-Martin-d'Aubigny sera abandonnée et une autre usine construite deux kilomètres plus loin, pour un investissement proche de 15 millions d'euros [6]. La création d'une station d'épuration sera nécessaire [5]. Au total, 150 emplois nouveaux pourraient être créés [5][6].

Les travaux commencent en juin 2016 [7]. L'usine est inaugurée le 12 octobre 2017, en présence de Jean-François Palus, directeur général de Kering, et de Hervé Morin, président du Conseil régional de Normandie [4]. « L’objectif, indique Jean-François Palus, est d’atteindre d’ici quelques années 160 postes et de doubler le chiffre d’affaires » [4].

Chiffre d'affaires

Son chiffre d'affaires est de 1,5 million d'euros en 2014.

Production

La tannerie projette de produire annuellement de 90 000 à 100 000 petites peaux de bracelets de montre et 40 000 grandes peaux pour la maroquinerie [4].

Effectifs

Elle emploie 90 salariés en 2017 [4] (55 en 2013 [5]).

Administration

Adresse : ZA La Mare-aux-Raines
50190 Périers
Tél. 02 33 17 41 44

Notes et références

  1. Feuille d'affiches, annonces et avis divers de l'arrondissement de Coutances du 31 août 1843 (voir en ligne)
  2. 2,0 et 2,1 Annonce dans L' Avranchin, du 6 juin 1886 (voir en ligne)
  3. 3,0 et 3,1 « Jules Duhamel, fondateur de la tannerie », Ouest-France, 14 février 2020.
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 et 4,4 Cyrille Calmets, « La tannerie de Périers, une “pépite” en expansion », Ouest-France, 13 octobre 2017.
  5. 5,0 5,1 5,2 5,3 5,4 et 5,5 Christophe Leconte (avec Étienne Méry), « Tannerie de crocodiles : 150 embauches à Périers », Ouest-France, 6 novembre 2013.
  6. 6,0 6,1 6,2 et 6,3 Claire Garnier, L'Usine nouvelle, site internet, 8 novembre 2013.
  7. Ouest-France, 5 juillet 2016.