Stéphanie Maubé

De Wikimanche

Stéphanie Maubé, née à Paris le 26 novembre 1979, est une personnalité économique de la Manche.

Biographie

Issue d’une famille bourgeoise de Levallois-Perret[1], fille d'un cadre dans l’informatique, Stéphanie Maubé fait des études de cinéma. Intermittente du spectacle à partir de 2001, elle est assistante de réalisation ou de production[2], et devient graphiste.

Elle découvre le Cotentin en 2007 avec le père de son fils, et rencontre un éleveur ovin qui lui donne l'envie de changer de vie[2].

Elle reprend une formation au lycée agricole de Coutances et crée, en 2011, son exploitation d'élevage de brebis et d’agneaux, La Cotentine moderne, à Saint-Germain-sur-Ay[2]. Elle exploite d'abord 60 puis 180 brebis, essentiellement de race avranchine qu'elle cherche à sauver comme présidente de l'association mouton de l'Avranchin, et qu'elle fait pâturer en liberté dans les havres de Saint-Germain-sur-Ay et de Geffosses. Engagée dans le label biologique, elle quitte la charte AOC « prés-salés », la Chambre d'agriculture lui interdisant la présence de son bouc noir avranchin, qui lui a été volé[3].

Fin 2017, elle doit revendre l'un de ses deux troupeaux, en raison d'un conflit avec la Fédération des chasseurs qui gère le site Natura 2000 du havre de Geffosses[4].

Afin de développer ses revenus, elle cherche à diversifier ses activités en proposant des visites-découvertes et goûters à la ferme, en lançant des accessoires en laine avec Laines à l’Ouest[1], une gamme de tisanes, des conserves de légumes bio[2].

Elle s'engage auprès de la Confédération paysanne[2].

En 2019, elle est l'héroïne du documentaire de Delphine Détrie, Jeune bergère[2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Stéphanie Maubé, la graphiste qui murmure à l’oreille des brebis », L'Entreprendre, 13 septembre 2018.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4 et 2,5 Jérôme Lefilliâtre, « Stéphanie Maubé, la laine fraîche », Libération, 26 février 2019 .
  3. « La bergère avait le tort d'avoir un bélier noir », Ouest-France, 28 septembre 2014.
  4. Caroline Gaujard-Larson, « La bergère contrainte d’arrêter son troupeau », Ouest-France, 8 novembre 2017.