Sixième étape du Tour de France 1926

De Wikimanche

La 6e étape du Tour de France 1926 a lieu le mardi 30 juin 1926 entre Cherbourg et Brest (Finistère).


Résumé général

Le Belge Lucien Buysse (Alcyon), 34 ans, remporte cette 20e édition, qui se dispute du 20 juin au 18 juillet. Il parcourt les 5 745 kilomètres en 238 h 22' 25", soit à la moyenne de 24,063 km/h. Il devance ses co-équipiers, le Luxembourgeois Nicolas Frantz (Alcyon) de 1 h 22' 25" et l'Italien Bartolomeo Aimo (Alcyon) de 1 h 22' 51". On compte 126 coureurs au départ à Évian-les-Bains (Haute-Savoie) et 41 seulement à l'arrivée à Paris.

Henri Touzard participe à cette édition, en indépendant : il se classe 24e, à 9 h 36' 34" du vainqueur.

L'étape Cherbourg-Brest

L'étape Cherbourg-Brest couvre 405 kilomètres.

Une foule « enthousiaste » accompagne les coureurs du quai de Caligny, où a lieu la signature, jusqu'à la route des Pieux, où a lieu l'appel [1]. Le départ est donné à 2 h du matin à 80 coureurs. Le Belge Gustave Van Slembrouck porte le maillot jaune de leader.

L'itinéraire passe par Rauville-la-Bigot, Saint-Sauveur-le-Vicomte (26 km), La Haye-du-Puits (46 km), Lessay (55 km), Montsurvent, Coutances (76 km), Muneville-sur-Mer, Donville-les-Bains, Granville (105 km), contrôle et ravitaillement, Avranches (131 km), Pontaubault (139 km), Pontorson (153 km), Dol, Dinan (199 km), Saint-Brieuc (230 km), Guingamp (289 km), Morlaix (343 km), Landerneau (383 km) et Brest, avec arrivée prévue à 17 h.

La course part au rythme de la promenade. Le peloton passe groupé à Coutances à 5 h 41 [1]. Il est déjà 6 h 45 quand il atteint Granville à 20 km/j de moyenne. À Avranches, à 9 h, l'affluence est grande dans la côte de la Gare pour profiter des coureurs à la peine [1]. Quelques kilomètres de plus, et les coureurs aperçoivent au loin le Mont-Saint-Michel. À 12 h 05, ils sont à Lamballe (Côtes-du-Nord) et à 16 h 05 à Morlaix (Finistère), répartis en deux pelotons séparés d'une minute [1]. La course compte une heure de retard sur l'horaire prévu [1].

La course se poursuit jusqu'à Brest, sans autres incidents que des crevaisons, nombreuses comme toujours. Vingt-neuf coureurs se présentent groupés au vélodrome en terre battue de Kerambécam. Une fois encore, des séries sont organisées pour départager les échappés et assurer le spectacle. À ce jeu, le Belge Félix Sellier (Alcyon) se montre le plus malin. Trop. Il est déclassé pour avoir poussé son compatriote Joseph Van dam (Automoto) dans les balustrades, qui, du coup, est proclamé vainqueur.

Van Slembrouck conserve son maillot jaune.

Henri Touzard termine à la 38e place, à 16' 44" du vainqueur.

Classements

Classement individuel de l'étape

Rang Coureur Équipe Temps Écart
1 Van Dam (Belgique) Automoto-Hutchinson 16 h 12' 49" -
2 Sellier (Belgique) Alcyon-Dunlop m.t.
3 Dossche (Belgique) Christophe-Hutchinson m.t.
4 Bellenger (France) J.B. Louvet m.t.
5 Decorte (Belgique) J.B. Louvet m.t.
6 Bidot (France) Alcyon-Dunlop m.t.
7 Bottecchia (Italie) Automoto-Hutchinson m.t.
8 Van Slembrouck (Belgique) J.B. Louvet m.t.
9 Faure (France Météore-Wolber m.t.
- Paremntier (Belgique) Automoto-Hutchinson m.t.

Classement général de l'étape

Rang Coureur Équipe Écart
1 Van Slembrouck (Belgique) Automoto-Hutchinson -
2 Dejonghe (Belgique) J.B. Louvet à 1' 09"
3 J. Buysse (Belgique) Automoto-Hutchinson à 6' 17"
4 Cuvelier (France) Météore-Wolber à 10' 45"
5 Benoit (Belgique) Thomas-Dunlop m.t.
6 Tallieu (Belgique) J.B. Louvet m.t.
7 Van de Casteele (Belgique) J.B. Louvet
8 L. Buysse (Belgique) Automoto-Hutchinson
9 Parmentier (Belgique) Automoto-Hutchinson
10 Martinetto (Italie) Météore-Wolber

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 « L'étape Cherbourg-Brest », L'Ouest-2clair, 1er juillet 1926.

Liens internes