Site archéologique de Biéroc-La Mondrée

De Wikimanche

Le site archéologique de Biéroc-La Mondrée se situe à Fermanville.

Il se situe au large de l'anse de la Mondrée, par 15 m à 20 m de profondeur [1].

Il s'agit d'un gisement, qui, en l'état des connaissances, remonte au paléolithique moyen, ce qui lui donne entre 40 000 et 70 000 ans [1].

Il constituait une zone d'habitat, en pied des rochers de Biéroc la protégeant alors des vents dominants [1].

Le site est découvert en 1970 par Jean Alix, puis exploré en 1971 sous la conduite de Frédéric Scuvée [1].

Considéré comme « le plus ancien site submergé d'Europe du Nord-Ouest » [2], il bénéficie d'une renommée internationale.

Production

Lors des premières fouilles, dans les années 1970, le site livre 2 500 silex taillés, une dent d'équidé et des ossements d'herbivores » [2]. Les fouilles suivantes ont considérablement enrichi la production.

Bibliographie

  • Frédéric Scuvée et J. Vérague, Le gisement sous-marin du paléolithique moyen de l'anse de la Mondrée à Fermanville, CEHP, Littus, [1988].
  • Sylvie Coutard et Dominique Cliquet, « Chronostratigraphie des formations pléistocènes et peuplement paléolithique en contexte littoral : le Val de Saire (Nprmandie », Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 102, n° 3, 2005, p. 491-493 (lire en ligne)..

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 « Site de Biéroc-La Mondrée », Atlas Ponant, site internet (lire en ligne).
  2. 2,0 et 2,1 « Déjà des fouilles dans la Manche », Le Parisien, 9 novembre 2014.