Saint Martin

De Wikimanche

Statue de saint Martin exposée dans le logis abbatial de l'abbaye Notre-Dame-du-Vœu
Statue de Saint-Martin dans l'église de Gonneville

Saint Martin, dit aussi Martin de Tours ou Martin le Miséricordieux, né en 316 ou 317 à Sabaria en Pannonie (aujourd'hui la Hongrie), mort à Candes (Indre-et-Loire) en 397, est un saint catholique lié au département de la Manche.

Au 6e siècle, ses reliques sont ramenées de la région de Tours à Avranches à la demande de saint Léonard et produisent des miracles, si bien qu'on lui édifie un premier temple à Avranches, à l'endroit où en 1845 on a retrouvé un vase renfermant cinq cent pièces d'argent, frappées sous la domination romaine[1]. Autour de cette église qui devint lieu de pèlerinage, s'élèvent d'autres temples sous le patronage de saint Martin.

Il est fêté le 11 novembre, date autour de laquelle se tient la foire Saint-Martin à Saint-Hilaire-du-Harcouët.

Dédicaces

Les dédicaces d'églises à saint Martin figurent parmi les plus anciennes et les plus fréquentes en France, particulièrement dans l’Ouest. Claude Blanguernon en a recensé 35 pour les seuls arrondissements de Cherbourg et de Valognes [2]. Au 16e siècle, Robert Cenalis en comptait 31 dans le diocèse d'Avranches[1]. Ces dédicaces se sont fixées dans 41 noms de communes en Normandie, dont treize communes ou anciennes paroisses de la Manche :

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Émile-Aubert Pigeon, « Saint Léonard ou Saint Leodowald de Vains, invoqué par les charretiers », Les petits bollandistes : vie des saints, t.III, 1876, p. 153-155 (lire en ligne)
  2. Claude Blanguernon, Gilles de Gouberville, un gentilhomme du Cotentin 1522-1578, impr. Bellée, 1969.

Lien interne

Lien externe