Saint Hélier

De Wikimanche

Saint Hélier, né à Tongres (Belgique) au VIe siècle et mort à Jersey en 555, est un saint vénéré dans la Manche.

Originaire de Belgique, il vient dans le Cotentin grâce à l'aura de saint Marcouf, puis vit en ermite à Jersey où il meurt décapité par des pirates[1]. Sa mort est quelquefois attribuée - à tort ? - aux Vikings[2].

Son corps, rejeté par la mer, est inhumé à Bréville-sur-Mer, là où affleure la fontaine miraculeuse Saint-Hélier. Ses restes sont ensuite transférés à l'abbaye de Beaubec[1].

Fêté le 16 juillet, il laisse son nom à la capitale de l'île de Jersey et à 4 communes en Normandie, Maine et Anjou. Une statue est abritée en l'église de Bréville[1], une autre du XVe siècle en pierre polychromée dans la chapelle Saint-Germain de Querqueville, et des peintures murales de la fin du XIIIe siècle dans la chambre nord de l'Église Saint-Jean-Baptiste d'Omonville-la-Rogue.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Jacques Baudoin, Grand livre des saints culte et iconographie en Occident, Éditions Créer, 2006.
  2. Frédéric Durand, Les Vikings, Paris, Presses universitaires de France, 1977, p. 21.