Saint Gaud

De Wikimanche

Saint Gaud (v. 400 – v. 491) est un saint catholique vénéré dans la Manche en particulier à Saint-Pair-sur-Mer.

Né dans une riche famille d'Évreux, il est touché par les profanations perpétrées par les habitants après la mort de Saint Taurin. Il entreprend alors de restaurer la religion chrétienne dans sa région. Il prêche l'Évangile et construit des églises.

Évêque d'Évreux pendant quarante ans, il se retire en 480 dans la Forêt de Scissy où il meurt aux environs de 491 [1]

Un autel lui est consacré à Saint-Pair-sur-Mer. Les parents y venaient autrefois faire bénir les langes de leurs enfants et les préserver ainsi de la maladie. Les pèlerins adressent aujourd'hui leurs demandes sur un registre ou bien sur les billets de demandes de messe.

Saint guérisseur, il est invoqué pour soigner les maladies nerveuses des enfants, les épilepsies, les maux psychiques et les dépressions[2].

Son corps retrouvé intact est placé dans une châsse située dans l'église Saint-Paterne de Saint-Pair-sur-Mer[2].

Le 5 juin 2017, une procession réunissant 300 personnes a lieu dans les rues de Saint-Pair-sur-Mer, rétablissant ainsi une tradition ancienne. Le gisant de Saint-Gaud est déposé à l'oratoire Saint-Gaud, à la chapelle Sainte-Anne et sur la promenade littorale[2].

Bibliographie

  • Victor Lemaître, Saint-Pair-sur-Mer, terre des saints : Saint Gaud, sa vie, son culte pendant treize siècles, Impr. Jacqueline, Saint-Lô, 1969

Notes et références

  1. Dates contestées par Daniel Levalet dans L'histoire de Saint-Pair-sur-Mer, tome I, page44, éditions Rivages de France, 2014, où il présente la controverse de Saint-Gaud.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Au cœur de la baie, Revue des paroisses Saint-Clément et Notre-Dame-de-la-Baie, juin 2017, n° 26.