Saint-Jean-du-Corail

De Wikimanche

Saint-Jean-du-Corail est une ancienne commune du département de la Manche, commune déléguée au sein de Mortain-Bocage depuis le 1er janvier 2016.

Commune déléguée de Saint-Jean-du-Corail
(commune de Mortain-Bocage)
Coordonnées de la mairie annexe Logo-Mairie.png
48° 36' 36.40" N, 0° 54' 36.50" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Mortainais
Ancien canton Mortain
Intercommunalité CA Mont-Saint-Michel-Normandie
Gentilé Saint-Jeannais(es)
Population 239 hab. (2016)
Superficie 14,04 km²
Densité 17 hab./km2
Altitude 77 m (mini) - 311 m (maxi)
Code postal 50140
N° INSEE 50494
Maire délégué Jean-Paul Boulet
Communes limitrophes de Saint-Jean-du-Corail
Bion Bion Saint-Clément-Rancoudray
Bion Saint-Jean-du-Corail Barenton
Notre-Dame-du-Touchet, Husson Husson, Barenton Barenton

L'église Saint-Jean-Baptiste.
L'église Saint-Jean-Baptiste.


Histoire

Anciennement Saint-Jean-du-Coural, aussi Saint-Jean-près-Brion.

On dénombrait 170 habitants en 1838. Il y avait à cette époque des moulins à blé, à huile, et à cuivre.

Le 31 juillet 1944, six résistants sont fusillés dans la carrière de Bourberouge [1] : François Bostan, Julien Derenne, Victor Fréard et François Genevée.

Saint-Jean-du-Corail fusionne le 1er janvier 2016 avec Bion, Mortain, Notre-Dame-du-Touchet et Villechien pour former la commune nouvelle de Mortain-Bocage[2].

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[3]. En 2016, la commune comptait 239 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [4] et INSEE [5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
672 724 722 701 648 633 644 666 729 694
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
676 644 599 617 599 608 604 580 550 521
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
523 422 434 412 446 446 456 455 389 350
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
342 311 283 270 273 274 270 265 261 259
2013 2014 2015 2016 - - - - - -
252 247 243 239
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis INSEE à partir de 2004.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

  • Généralité : Caen.
  • Élection : Mortain.
  • Sergenterie : Hallé.

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires de Saint-Jean-du-Corail de 1944 à 2015
Période Identité Parti Qualité Observations
1944-1944 Charles Gaultier de Carville de juillet à décembre
1945-1969 Jean Jourdain de Thieulloy ingénieur agronome mort en cours de mandat
1969-1987 Victor Gautier
1987-2001 Théophile Le Monnier
2001-2015 Jean-Paul Boulet agriculteur maire délégué à partir de 2016


Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie.

La mairie.

Adresse : Le Bourg
Saint-Jean-du-Corail
50140 Mortain-Bocage

Tél./Fax : 02 33 59 13 63
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : mortain-bocage.fr (15 mai 2017)

Mardi 8h 30 - 12 h 30 -
Mercredi - -
Jeudi - 14 h - 17 h 30
Vendredi - -
Samedi - -


Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Monument aux fusillés
du 31 août 1944

Personnalités liées à la commune

Économie

Bibliographie

  • Henri Moulin, « Visite au château de Saint-Jean-du-Corail », Mémoires de la Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches, éd. Tostain, Avranches, 1888, p. 217- 219 (lire sur Gallica.bnf.fr)
  • Hippolyte Sauvage, Saint-Jean-du-Corail, à la Société de l'histoire générale des communes de France (Paris), 1907 (lire en ligne)

Notes et références

  1. « Dans le sud-Manche, hommage aux fusillés de 1944 », La Manche Libre, site internet, 31 juillet 2016 (lire en ligne).
  2. L'arrêté préfectoral n° 15-219 fixant les conditions est publié le 14 décembre 2015. « Arrêtés portant création de communes nouvelles », manche.gouv.fr, décembre 2015 (lire en ligne).
  3. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  4. Population avant le recensement de 1962.
  5. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Pierre Leberruyer, « Le Pèlerinage des amis de Barbey d'Aurevilly dans la Mortainais (11 août 1963) », Revue du département de la Manche, n° 20, octobre 1963.

Lien interne