Sémaphore du Roc (Granville)

De Wikimanche

Ancien sémaphore et phare de Granville

Le sémaphore du Roc est un bâtiment de surveillance maritime de la Manche, situé à Granville.

Il se trouve à 40 mètres d'altitude, à l'extrémité de la pointe du Roc, près du phare de Granville, surplombant la mer et la sortie du port de Granville.

Neuf guetteurs surveillent l'espace maritime et aérien sur une zone allant de la pointe d'Agon à la pointe du Grouin de Cancale (Ille-et-Vilaine), et aux îles Chausey. Le sémaphore du Roc est le relais sur place du CROSS Jobourg qui a autorité pour déclencher les secours.[1]

Histoire

Détruit au cours de la Seconde Guerre mondiale, il est remplacé en 1944 par une tour de guet en bois située à l'est du bâtiment actuel[2].

En juin 1945, la Marine nationale réarme le poste avec quatre guetteurs, en 1952 une première chambre de veille (poste d'observation) est opérationnelle. Il faut attendre 1960 pour la construction des deux logements prévus pour les guetteurs et leur famille[2].

En 1990, un casernement équipage (studio) complète l'ensemble[2].

Une nouvelle chambre de veille, plus vaste et moderne est inaugurée le 29 avril 1997[2].

Notes et références

  1. « Le sémaphore du Roc a ouvert ses portes », Ouest-France, 13 mai 2015
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Fosit de Cherbourg, Plaquette de présentation du sémaphore du Roc