Rue d'Égypte (Saint-Hilaire-du-Harcouët)

De Wikimanche

Vue ancienne du carrefour entre la rue d'Égypte (à droite) et la rue de la République.

La rue d'Égypte est une voie de Saint-Hilaire-du-Harcouët.

Histoire

Ancien chemin de pèlerinage au Mont-Saint-Michel, elle s'appelle rue Saint-Michel jusqu'à la Révolution ; elle est rebaptisée rue Michel en 1793 [1].

À cette époque, un bataillon de révolutionnaires installe ses cantonnements rue Michel [1]. En 1798, il reçoit l'ordre de rejoindre les troupes de Bonaparte à Toulon et participera à la campagne d'Égypte [1].

En l'honneur de ces soldats, le maire de Saint-Hilaire prend un arrêté le 12 ventôse an IX (3 mars 1801) pour renommer la rue Michel en rue d'Égypte [1].

Situation

Elle va de la rue Jean-Burgot (face à la place Saint-Michel) au pont Saint-Yves sur la Sélune. Elle reçoit la rue de la République, la rue de la Pêcherie, la rue du 8-Mai-1945, la rue Marly et le boulevard Marly d'un côté et la rue Roger de l'autre côté.

Chargement de la carte...


Bâtiment remarquable

  • Chapelle Saint-Yves (près du pont), fondée au 14e siècle au milieu des marécages ; but de processions le mardi des Rogations, elle tombe en ruine à la fin du 17e siècle ; abandonnée à la fin du 19e elle est remise en valeur dans les années 1990 [2]

Commerces et autres activités

  • Marché couvert de Marly avec parking de 900 places, inauguré le 20 septembre 1986 [3]
  • Complexe omnisports Marly

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Georges Dodeman, citant un numéro du Glaneur de la Manche de 1887, « D'où vient le nom de rue d'Égypte ? », Histoire de Saint-Hilaire, site internet, consulté le 31 octobre 2020 (lire en ligne).
  2. « Saint-Hilaire-du-Harcouët. La chapelle Saint-Yves », La Manche-Libre, 1er septembre 2018.
  3. Georges Dodeman, « Les marchés d'après-guerre », Histoire de Saint-Hilaire-du-Harcouët, 27 janvier 2010 (lire en ligne).

Lien interne