Rue Saint-Thomas (Saint-Lô)

De Wikimanche

Salle Salvador-Allende

La rue Saint-Thomas est une voie de Saint-Lô.

Lors de sa visite en 1948, Vincent Auriol pose dans cette rue, la première pierre de l'îlot numéro un d'habitations industrielles.[1]

Situation

Elle commence, à l'ouest, au carrefour formé par la rue Torteron et la rue Havin, et se termine, à l'est, au carrefour formé par la rue Octave-Feuillet, la rue du 80e et 136e Territorial, et la rue de la Marne qui la prolonge.

Chargement de la carte...


Commerces et autres activités

  • N° 1-3 : Pianos Lechevallier [2]
  • N° 2 : CIC (banque) [3]
  • N° 4 : Salle Salvador Allende (salle des fêtes)
  • N° 10 : Aviva (assurances) [4]
  • N° 18 : Régence (hôtel) [5]
  • N° 27 : M. Blet [6]
  • N° 33 : Salon Oxygène (coiffure) [7]
  • N° 34 : La Gitane (café) [3]
  • N° 37 : B'Cimmo (agence immobilière) [8]
  • N° 51 : La Presse de la Manche, Côté Manche
  • N° 55 : Au Marché Saint-Thomas (boucherie) [2000-2015] [3]

Notes et références

  1. Pierre Cressard, « M. Vincent Auriol a visité Caen, Saint-Lô, Cherbourg et les plages du débarquement », Ouest-France, 7 juin 1948.
  2. Théâtre municipal de Coutances, Saison culturelle 2000-2001, 2000.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Portail des commerces de Basse-Normandie, site Internet, 2000 (lire en ligne)
  4. Publicité, mars 2018.
  5. Les Guides Bleus, Normandie, Librairie Hachette, 1972, p. 584.
  6. « Nos années 60 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2010.
  7. Côté Manche, n° 140, 18-24 juin 2014.
  8. Côté Manche, n° 300, 31 janvier 2018.