Rue Gambetta (Cherbourg-Octeville)

De Wikimanche

Siège de La Presse de la Manche, rue Gambetta.

La rue Gambetta est une voie de Cherbourg-Octeville.

Elle célèbre la mémoire de Léon Gambetta (1838-1882), président du Conseil, venu plusieurs fois à Cherbourg, notamment en 1871 et 1880.

Situation

D'ouest en est, elle commence place Henry-Gréville pour se terminer au carrefour formé par la rue des Portes, la rue du Maréchal-Foch, la rue des Tribunaux et la rue de l'Ancien-Quai.

Elle reçoit, au nord, l'impasse Couppey, l'accès au parking Gambetta-Fontaine et la rue Albert-Mahieu, au sud la rue Victor-Grignard, la rue de l'Alma, le boulevard Robert-Schuman et la rue Charles-Blondeau.

Chargement de la carte...


Histoire

Anciennement rue Férey, puis rue Corne-de-Cerf, du nom d'une auberge qui s'y trouvait, elle comprenait alors l'actuelle rue des Tribunaux.

La ligne A du tramway y passe de 1897 à 1949.

La caserne des pompiers a longtemps été située rue Gambetta, avant d'être transférée à l'Amont-Quentin

Dans les années 1960, le boulevard Robert-Schuman est créé de toutes pièces, dans le prolongement de la rue Albert-Mahieu, facilitant l'accès aux nouveaux immeubles de la place Divette.

Bâtiments remarquables

Grands Magasins Ratti.
Haut-relief de La Fraternelle.

Commerces et activités diverses

L'hôtel de l'Étoile.
  • La Dauphine [1]
Côté pair
  • N° 2-10 : L. Ratti [2] ; Magasins Réunis [3] ; Damart, Burton of London
  • N° 12 : Réveillon-Cavron (fleuriste) [4] ; Interflora-Gandin [5]
  • N° 14 : Cherbourg-Éclair (1904-1944) ; La Presse cherbourgeoise (1944-1953) [4] ; La Presse de la Manche (1953-) ; Douglas (parfumerie)
  • N° 18 : Rosette (opticien) [4] ; Optic 2000
  • N° 20 : Hall du Centre (parfumerie) [4]
  • N° 26 : perception [4]
  • N° 32 : Bata (chausseur) [4] ; D'Ici et d'ailleurs
  • N° 36 : Le Petit bouif (cordonnerie) [4]
  • N° 40 : Imprimerie P. Yon [6]
  • N° 42 : Courtot (cycles) [7]
  • N° 46 : centre médico-scolaire [4]
  • N° 48-50 : Magasin Coop [4] [8]
  • N° 52 : Maison Lamy-Derocles (fabrique de meubles) [9] ; Maison Derocles (meubles) [10][11] ; Renouf Meubles [12] ; Vidéo Futur
  • N° 56 : Librairie Gambetta [3] ; 02 (aide à domicile) [13]
  • N° 60 : Apple Garden Café [14]
  • N° ? : Epicerie Lemonier (ou Lemonnier ?)
  • N° ? : Coiffeur Ledoux
Côté impair
  • N° 1 : BNCI ; BNP Paribas (banque)
  • N° 7 : Électro-Confort (électro-ménager) [5] ; Shopi (alimentation) ; Carrefour City (alimentation)
  • N° 7-9 : Hôtel de l'Étoile (en 1903[15])
  • N° 9 : Gaston Feuardent (parfumerie) [16] ; Ouest-France ; La Presse de la Manche ; Publi 7
  • N° 11 : Mmes Estace (lingères) [17] ; Optique Wilmeaux (depuis 1972)
  • N° 11 bis : Fémina (lingerie) [18]
  • N° 13 : Au Phare de Cherbourg - Maison Margolis (habillement) [2] [4] ; Armand Thierry (vêtements)
  • N° 13-15 : Au Phare (vêtements) [19]
  • N° 17 : Guillotin (charcuterie) [4]
  • N° 21 : Lallemand (salon de thé) [4] ; Duchemin (salon de thé) [3]
  • N° 23 : Yvon (matériaux de construction) [4]
  • N° 28 : Banque de France
  • Banque populaire de l'Ouest (BPO)
  • N° 35 : Matmut (assurances)
  • N° 35-37 : La Hutte (articles de sport) [12]
  • N° 41 : La Dépêche de Cherbourg (journal) [20] ; Imprimerie La Dépêche ; Maisons normandes [13]
  • N° 43-45 : Maison Morin (épicerie fine) [4]
  • N° 49 : Le Franc & Bastard (agence immobilière) [5]
  • N° 53 : Imprimerie P. Yon [21] ; Aux Artisans fourreurs - Soufarapis frères [4]
  • N° 55 : Robert Lefranc (cabinet immobilier) [4] ; Assurances Conseils EP [22]
  • N° 69 : Au Petit Poucet (vêtements pour enfants) [4]

...

Notes et références

  1. « Cherbourg à travers ses enseignes », La Presse de la Manche, 23 février 1973.
  2. 2,0 et 2,1 Cherbourg-Éclair, avril 1912.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Cherbourg Économique, Impr. Jacqueline, 3e trimestre 1960.
  4. 4,00, 4,01, 4,02, 4,03, 4,04, 4,05, 4,06, 4,07, 4,08, 4,09, 4,10, 4,11, 4,12, 4,13, 4,14, 4,15 et 4,16 La Police cherbourgeoise vous renseigne, Impr. commerciale cherbourgeoise, sd [1953].
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Cherbourg, bulletin municipal, n° 1, septembre 1977.
  6. . Jusqu'à 1927, Cherbourg-Éclair, 8 mars 1927.
  7. Cherbourg-Éclair, 4 janvier 1925.
  8. Portail des commerces de Normandie, site Internet, 2000 (lire en ligne).
  9. Charles Fournerie, Une semaine dans La Hague : guide du promeneur, La Dépêche de Cherbourg, 1917.
  10. Cherbourg-Éclair, 28 décembre 1931.
  11. Liquidation en février 1938, Cherbourg-Éclair, 23 février 1938.
  12. 12,0 et 12,1 « Nos années 60 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2010.
  13. 13,0 et 13,1 C'est à Cherbourg, n° 26, 7-13 novembre 2018.
  14. C'est à Cherbourg, n° 3, 18 avril 2018.
  15. Nouveau guide illustré de Cherbourg et environs, Cherbourg, Papeterie de la Marine, Bissonnier, et Annonces & Placards Français, E. de Guyenro, [1903].
  16. Cherbourg-Éclair, 16 décembre 1923.
  17. Michel Hébert et Philippe Coligneaux, Cherbourg, tome 2, éd. Alan Sutton, coll. Mémoire en images, 1996, p. 85.
  18. Cherbourg-Éclair, 23 février 1938.
  19. Cherbourg-Éclair, 25 mai 1939.
  20. De 1905 à 1940.
  21. À partir de 1927, Cherbourg-Éclair, 8 mars 1927.
  22. Publi 7, 30 août 2016.

Articles connexes