Roger Bireaud

De Wikimanche

Roger Denys Bireaud, né à Cherbourg le 24 mars 1910 [1] [2] et mort à Paris le 19 mars 2000 [3], est un déporté de la Manche, rentré d'un camp de concentration d'Allemagne.

Il fait partie d'un convoi qui part de Compiègne-Royallieu (Oise) le 17 janvier 1944 à destination de Buchenwald. Dans ce train se trouvent 1 944 hommes. Dans ce train se trouvent également les Manchois : de Robien, Leconte, Mahoux, Navet et Touzé.

À son arrivée au camp de concentration de Dora, il se voit attribuer le numéro matricule 39811. Ce camp est implanté à quelque 80 km de Buchenwald où sont fabriquées les fusées V.2 dans des galeries souterraines.

Les Américains libèrent le camp le 11 avril 1945 ; Roger Bireaud rentre à ce moment.

Notes et références

  1. – Table décennale 1903/1912 – Page 9/431
  2. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 2000.
  3. « Acte de décès n° 721 - État-civil de Paris 15e Arrondissement - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 2000.

Source

Article connexe