Rocher de l'Aiguille (Mortain)

De Wikimanche

Le rocher de l'Aiguille.
Sur une affiche de 1910.

Le rocher de l'Aiguille est un site naturel de la Manche situé au Neufbourg, à la limite de Mortain-Bocage et Romagny-Fontenay.

Ce rocher, haut de 27 mètres, et dont on peut faire le tour, est un site d'escalade situé près de la petite cascade de Mortain [1]. La Cance coule au pied.

La première escalade connue du rocher de l'Aiguille remonte à 1941, avant que le club alpin de Rennes (Ille-et-Vilaine) ne vienne équiper le site de pitons et accroches dans les années 1960 et que de jeunes Mortainais lancent la pratique de l'escalade dans les années 1970 [1].

La municipalité, la fédération d'escalade et les membres de l'association Grimpe Mortain se chargent d'entretenir et continuent d'équiper le site [1].

Légende du fuseau

Une légende révèle qu'aux temps préhistoriques, le fond de la vallée était occupé par un étang, où se baignaient les nymphes de la contrée à l'abri des regards indiscrets [2]. Tout mortel qui aurait osé les surprendre aurait été frappé de mort. Un jour pourtant Léonix, jeune et beau guerrier, parvint à les approcher. Aussitôt la nymphe de la Cance, envahie par la colère se précipita vers lui et d'un geste rapide le transperça violemment du fuseau qu'elle tenait à la main [2]. Léonix s'effondra, le sol s'entrouvrit pour engloutir son cadavre et le fuseau de la nymphe, resté fiché dans la poitrine du téméraire devint le rocher que l'on voit aujourd'hui, connu sous le nom de l'Aiguille ou Fuseau [2].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Lucie Faguais, « Cap sur le rocher de l'aiguille à Mortain », Ouest-France, 21 juillet 2011 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Hippolyte Sauvage, « L'Aiguille de la Vallée de la Cance », Légendes normandes recueillies dans l'arrondissement de Mortain, éd. Leroy, Mortain, 1890, p. 77-82 (lire en ligne).

Lien interne

Lien externe