Robert Retout

De Wikimanche

Robert Retout.

Robert Retout, né le 31 août 1944, est une personnalité politique de la Manche, retraité de la Marine nationale.

Il passe une partie de son enfance à Cachan (Val-de-Marne).

Il entre à l'École des mousses en 1960 et rejoint l'École des fourriers de Querqueville en 1961. Il part pour Oran (Algérie), puis revient à Cherbourg en 1963, au dépôt des équipages de la Marine nationale.

En 1966, il réintègre la vie civile en région parisienne. En 1968, il se fixe à Cherbourg comme poissonnier, jusqu'en 1972, avant de devenir représentant de commerce.

Carrière politique

Il se présente aux élections cantonales de 2011 dans le canton de Valognes comme candidat du Front national [1]: il est éliminé au premier tour en se classant troisième avec 15,42 %.

En 2014, il est élu au conseil municipal de Valognes [1] à la tête de la liste Valognes Bleu Marine, qui obtient 16,85 % et deux sièges.

Aux élections départementales de 2015, il se présente en binôme avec Sabrina Spassevitch : ils obtiennent 24,13 % en se classant troisièmes au premier tour.

Aux élections régionales de 2015, il est élu sur la liste menée par Nicolas Bay (FN).

Il est trésorier départemental du Front national.

Le 22 janvier 2021, il est mis en examen et incarcéré pour « des chefs de viols (et tentatives) sur mineur de 15 ans [sa belle-fille de 12 ans] par personne ayant autorité sur la victime ainsi que pour agressions sexuelles imposées à un mineur de quinze ans » [2]. Le Rassemblement national le suspend aussitôt de toutes ses fonctions [2]. La gendarmerie de Cherbourg avait ouvert une enquête suite au signalement d'un établissement scolaire de Valognes [2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Robert Retout (FN) », Ouest-France, 17 décembre 2015.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « Normandie : un conseiller régional pour viols de sa belle-fille », AFP, 26 janvier 2021, 18 h 27.