Robert Lerouvillois

De Wikimanche

Robert Lerouvillois, né à Flamanville en novembre 1933, mort le 6 juin 2017, est un historien de la Manche.

Biographie

Fils du secrétaire de mairie de Flamanville, il est témoin de l'Occupation allemande et de la Libération durant son enfance, la maison familiale à la Crête-Mallet étant réquisitionnée par les Allemands[1].

Il est professeur certifié de français et de lettres classiques aux lycées cherbourgeois Victor-Grignard et Jean-François-Millet.

Entre 1977 et 1981, il occupe la fonction de maire-adjoint de Cherbourg, chargé des affaires culturelles, sous l'autorité de Louis Darinot puis de Jean-Pierre Godefroy. Il gère notamment la construction du centre culturel réunissant la bibliothèque Jacques-Prévert et le musée Thomas-Henry [2].

Découvrant des archives américaines datant de la Libération à l'occasion du déménagement de la bibliothèque municipale, il y trouve matière à un livre qu'il publie avec succès en 1987 sous le titre Et la liberté vint de Cherbourg [2]. Cet ouvrage fait l'objet d'une refonte en 2009 à l'occasion d'éléments nouveaux sous le titre Cherbourg, port de la liberté dans la Bataille de Normandie - La mémoire confisquée.

Il écrit ensuite les Chroniques de l'Astrolabe, quatre volumes consacrés à l'histoire maritime du Cotentin.

Dans ses différents ouvrages, il s'attache toujours à traquer les erreurs et les idées reçues.

Il a été conservateur du Muséum d’histoire naturelle de Cherbourg de 1983 à 1992.

Il est membre d’honneur du Comité Gilles de Gouberville, membre titulaire de la Société nationale académique de Cherbourg[2] et membre du conseil d'administration du Groupe de recherches archéologiques du Cotentin (GRAC).

En 2014, le prix littéraire du Cotentin lui est attribué pour Immuables rochers, gardiens de mémoire - Cap de Flamanville et Un écolier du Cotentin dans la Seconde Guerre mondiale[3].

Livres

  • Et la liberté vint de Cherbourg - La bataille logistique de la Libération, Cherbourg, éd. Isoète, 1987, 303 p., rééd. Condé-sur-Noireau, éd. Charles Corlet, 1992
  • À la découverte de Cherbourg - Guide historique et touristique sur la ville de Cherbourg, La Hague et le Val de Saire, Cherbourg, éd. Ville de Cherbourg, 1992, 127 p. (avec François Simon, Jacqueline Vastel et Bruno Centorame)
  • Chroniques de l'Astrolabe : 1. Chante-grenouille - Vestiges et fictions du Cotentin médiéval, Cherbourg, éd. Isoète, 1992, 135 p.
  • Chroniques de l'Astrolabe : 2. Entour de l'Isle de Costentin - Aux racines de notre histoire maritime, Cherbourg, éd. Isoète, 1993, 182 p.
  • 32 trains pour Le Mans - 1944, Cherbourg, porte de la liberté, Cherbourg, éd. Isoète, 1994, 142 p.
  • Gilles de Gouberville et la mer, Cahier goubervillien n° 1, novembre 1997, 32 p.
  • Scicy la forêt engloutie : 300 ans d'archéologie en Cotentin, Lassy, éd. Paoland, 1999, 175 p.
  • Chroniques de l'Astrolabe : 3. Cherbourg n'est point à conquerre - La légendaire forteresse océane, Lassy, éd. Paoland, 2002, 206 p.
  • Un temps clair comme cristal : Journal de Gouberville - Cotentin, 1549-1563, Saint-Lô, éd. Archives départementales de la Manche, 2002, 254 p.
  • Les Conservateurs du muséum de Cherbourg, Cherbourg, éd. Lerouvillois, 2003, 12 p.
  • Trésors ignorés - Fleurons de notre patrimoine intellectuel et artistique, Marigny, éd. Eurocibles, 2005, 167 p.
  • Naviguer en Manche au XVIe siècle : aux approches du Cotentin avec Pierre Garcie, premier pilote du Ponant, Marigny, éd. Eurocibles, 2005, 105 p.
  • Chroniques de l'Astrolabe : 4. Jambe de Bois - Marins du Cotentin et grandes découvertes, Marigny, éd. Eurocibles, 2008, 222 p.
  • Cherbourg, port de la liberté dans la Bataille de Normandie - La mémoire confisquée, Cherbourg, éd. Isoète, 2009, 544 p.
  • L'Antiquité retrouvée - Civilisations gauloise et romaine en Haut-Cotentin, Alauna/Coriallo, Cherbourg, éd. Isoète, 2012, 335 p.
  • Conteur d'Outre Mer, le visage secret de Millet, Tourlaville, éd. Les Éditions du Cotentin, 2012, 232 p.
  • Immuables rochers, gardiens de mémoire - Cap de Flamanville, Tourlaville, éd. Les Éditions du Cotentin, 2013, 272 p.
  • Aux premières loges : Un écolier du Cotentin dans la Seconde Guerre mondiale, Flamanville, éd. Mémoire de Biédal, 2014, 254 p.

Articles

  • « Navigation autour du Cotentin au XVIe s. dans le "Grant routier et Pilotage" de Pierre Garcie », Les Normands et la mer Actes du XXVe Congrès des sociétés historiques et archéologiques de Normandie (Cherbourg, 6-7 oct. 1990), Saint-Vaast-la-Hougue, Musée maritime de l’île Tatihou, 1995, pp. 382-387.
  • « Les raids du corsaire révillais François Le Clerc (Madère, Canaries, Antilles, 1552-1555), selon les archives espagnoles et portuguaises », Les Normands et l'outre-mer, Actes du 35e Congrès des sociétés historiques et archéologiques de Normandie (Granville, 18-22 oct. 2000), Caen, Annales de Normandie, 2001, pp. 289-297.
  • « Les archéologues dans "l’Île de Cotentin" du XVIIIe siècle à nos jours », Bulletin du Groupe de recherches archéologiques du Cotentin, n° 10, 2002.
  • « Les défenses allemandes et la conquête de Cherbourg en juin 1944 », Vauban et ses successeurs sur les côtes de la Manche, Actes de l’Association Vauban (Saint-Malo, mai 1999), Association Vauban, 2003.
  • « Une société savante de l'époque des Lumières : Genèse, débuts et singularité de la Société nationale académique de Cherbourg, de sa fondation à la Révolution française. », Mémoires de la Société Nationale Académique de Cherbourg, t. XXXIII, 2005, pp. 7-26.
  • « Historique sommaire des recherches anciennes », Archéologie, histoire et anthropologie de la presqu'île de la Hague (Manche) : Analyse sur la longue durée d'un espace naturel et social cohérent, Beaumont-Hague, Communauté de communes de la Hague, 2005, p. 45-52.
  • « Une belle figure méconnue, François La Vieille », Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, t. XXXIV, 2007.
  • « Du cabinet de curiosités à l’appropriation du passé », Bulletin du Groupe de recherches archéologiques du Cotentin, n° 12, 2007.
  • « Les vestiges de la Seconde Guerre mondiale dans la Hague », Bulletin du Groupe de recherches archéologiques du Cotentin, n° 14, 2010.

Distinctions

Il est chevalier des Arts et lettres [2].

Notes et références

  1. « Robert Lerouvillois “aux premières loges” », La Presse de la Manche, 21 mai 2014
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 « L’histoire avec un grand H : Robert Lerouvillois, l’historien du Cotentin », Reflets, n° 64, ville de Tourlaville, février 2002 (lire en ligne).
  3. « Robert Lerouvillois, lauréat du prix littéraire du Cotentin », Ouest-France, 30 septembre 2014 ; François Simon, « Un prix pour une belle mémoire du Cotentin », Ouest-France, 13 novembre 2014.

Liens externes

  • Biographie de Robert Lerouvillois sur le site des Éditions du Cotentin (lire en ligne)
  • Discours de réception du Prix littéraire du Cotentin (lire en ligne)