Robert Ceneau

De Wikimanche

Robert Ceneau (Cénalis), né à Paris en 1483 et mort à Paris le 7 avril 1560, est une personnalité religieuse de la Manche, évêque d'Avranches.  

La « Lumière de la Gaule »

Robert Ceneau apparaît parmi les prélats les plus notoires du diocèse d’Avranches.

Docteur en Sorbonne à 30 ans, il est remarqué par François Ier. Le pape le nomme évêque de Venasque (Vaucluse) dans le Comtat Venaissin mais il s’attire la jalousie des chanoines.

François Ier lui confie l’évêché d’Avranches, il y reste vingt-huit ans ! Il tient deux synodes par an pour stimuler l’action et la régularité de son clergé.

On lui doit quelques remises en ordre, jusque dans les plus infimes détails comme « il ne faut pas de moustaches, à cause de la communion du sang précieux et qu’il serait ridicule d’avoir la lèvre rasée et le menton barbu parce que ce serait ressembler à des boucs ».

Il fixe les fêtes chômées à soixante-sept et défend aux cabaretiers et aubergistes de servir à boire pendant les offices. Plus spirituellement, il s’oppose aux idées nouvelles de Luther et Calvin, tant dans ses sermons que par écrit.

Parmi ses nombreux ouvrages, il publie en 1545 La Défense du célibat des prêtres, toujours d’actualité, et en 1557 Une histoire de Normandie.

L’Avranchinais Alphonse Osmond note, en conclusion d’une excellente biographie, que Jean de Vitel, le grand poète avranchinais, nomma Robert Cénalis « la lumière de la Gaule ». Existe t-il plus bel éloge ?

Article connexe

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562