Quartier des Provinces (Cherbourg-Octeville)

De Wikimanche

Le quartier des Provinces
Les quartiers des Provinces et de l'Amont-Quentin vus de la montagne du Roule.

Le quartier des Provinces est un ensemble d'habitations situé à Cherbourg-en-Cotentin, inauguré en 1965.

Histoire

Pour répondre à une demande importante de nouveaux logements, la ville de Cherbourg décide de créer une zone à urbaniser en priorité (ZUP), à la périphérie sud de son territoire, sur le plateau Baquesne. L'objectif est d'y construire « de 3 000 à 4 000 logements », représentant la création « d'une ville de 15 000 habitants » [1]. Le coût de l'opération est estimé à 26 millions de francs [2].

Dès 1960, des pourparlers sont engagés avec la municipalité d'Octeville. Ils aboutissent à la rectification des limites des deux communes : 37 hectares passent ainsi d'Octeville à Cherbourg [1]. Une zone de construction de 140 hectares y est créée [1].

L'opération est confiée à la Société d'économie mixte (SEMI) de rénovation et d'aménagement de la ville de Cherbourg.

Paul Vimond est désigné comme architecte en chef du projet.

À la fin de 1963, le projet est approuvé par les conseils municipaux de Cherbourg et d'Octeville. En août 1964, c'est au tour du comité interministériel de donner son feu vert.

L'ensemble est inauguré le 4 juin 1965 par Georges Pompidou, Premier ministre.

Le stade de la Manécierie est inauguré le 5 septembre 1970 [3].

Le premier marché du dimanche a lieu le 20 septembre 1970 [3].

Le boulevard de l'Atlantique, qui assure la desserte à partir de Cherbourg, est ouvert à la circulation le 21 juillet 1971 [4].

À la mi-novembre 1979, l'achèvement de deux tours avenue de Plymouth marque le terme de l'aménagement du nouveau quartier, qui se sera étalé sur quatorze ans [5].

En 1996, le quartier est retenu par le gouvernement pour bénéficier, à partir du 1er janvier 1997, du label « zone franche », qui doit permettre de favoriser l'emploi, à travers des exonérations fiscales. Il est intégré dans l'opération de renouvellement urbain (ORU) « Entre Terre et Mer ».

Le projet

- 4 000 logements, dont 3 000 collectifs
- 3 écoles :

- un collège d'enseignement général (CEG)
- une école primaire
- une école maternelle

- une maison des jeunes (MJ)
- deux centres commerciaux
- 25 km de rues
- une chaufferie
- 4 000 places de parking
- deux églises

Lieux et monuments

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Henri Lepetit, « La municipalité face au problème du logement », Cherbourg, bulletin officiel municipal, n° 1, 1965, pp. 9-12.
  2. « 120 ans en Cotentin 1889-2009 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2009, p. 157.
  3. 3,0 et 3,1 « Nos années 70 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2012, p. 151.
  4. « Nos années 70 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2012, p. 152.
  5. « Nos années 70 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2012, p. 160.
  6. « Le marché des Provinces », Cherbourg-Octeville Magazine, n° 146, décembre 2012.

Lien interne