Prosper Môquet

De Wikimanche

Prosper Môquet (1940).

Prosper Môquet, né à Chanteloup le 6 janvier 1897 et mort à Bréhal le 31 juillet 1986, est un homme politique de la Manche, cheminot de profession.

Fils de petits agriculteurs de la Manche, Prosper Môquet est garçon de ferme quand il est envoyé au front à 19 ans, en 1916. Blessé en juillet 1918 à Fère-en-Tardenois (Aisne), il est démobilisé en septembre 1919, et s'installe à Paris.

Devenu cheminot, il milite au syndicat communiste CGT Unifié (CGTU), et devient délégué du personnel, délégué de la sécurité, membre de la commission administrative, puis secrétaire adjoint de la fédération unitaire des cheminots lors de la fusion entre CGT et CGTU. Il adhère au Parti communiste français (PCF) en 1926.

Il est élu député de la Seine (17e arrondissement de Paris) en 1936 et le restera officiellement jusqu'au 21 janvier 1940. Refusant de dénoncer le Pacte germano-soviétique, après la dissolution du Parti communiste français par Édouard Daladier, il participe à la constitution du Groupe ouvrier et paysan français. Il est arrêté en octobre 1939 avec 43 autres députés, il est condamné en avril 1940 par un tribunal militaire à cinq ans de prison : il est déporté en mars 1941 au bagne de Maison-Carrée en Algérie. Il est libéré en février 1943.

Après la Libération, Prosper Môquet est élu membre de l'Assemblée nationale constituante en octobre 1945 [1], puis député de l'Yonne en 1946 et le restera jusqu'en avril 1951.

Il est enterré dans le cimetière communal de Bréhal [2].

Il est le père de Guy Môquet, militant communiste arrêté par les Allemands en 1940 et fusillé à 17 ans le 22 octobre 1941.

Notes et références

  1. « Nécrologie : Prosper Moquet », Ouest-France, août 1986.
  2. Yves Lecouturier, Tombes célèbres de Normandie, OREP, Cully, 2009.

Lien externe

Voir aussi