Procès-verbaux constatant les découvertes des victimes du naufrage de la Luna (1860)

De Wikimanche

Le 17 février 1860, pris dans la tempête, le trois-mâts américain La Luna s'échoue sur le rocher de Quillebœuf, près de la côte de Gatteville. Sur un total de 103 personnes à bord, on dénombre 101 morts.

Registre d'état civil de la commune de Gatteville-le-Phare

  • - Les documents reproduits ci-après sont les actes d'état civil dressé par le juge de paix du canton de Saint-Pierre-Église (acte n° 13) et par le docteur Allain maire de Gatteville (actes 16 - 17 - 25 - 26 - 27 - 35 - 36 - 37 et 38) constatant la découverte de cadavre sur le littoral après le naufrage du navire américain la Luna.

Acte n° 13

L'an mil huit cent soixante le dix-huit février, à Gatteville, Nous Louis Quenault, Juge de Paix du canton de saint pierre Eglise, informé que le navire Américain Luna, avait sombré hier matin vers les onze heures et demie, à environ deux kilomètres du littoral après avoir touché sur le rocher nommé Quilleboeuf, nous sommes transporté à Gatteville à l'endroit désigné.
Le premier cadavre qui nous à été réprésenté est celui d'un homme paraissant âgé de quarante ans environ ayant toute sa barbe de couleur chatain ainsi que les cheveux, front dénudé ainsi que la partie supérieure de la tête, ce cadavre est revêtu d'une camisole rayée rouge et bleu et d'un caleçon en tricot. Toutes les dents sont bien rangées et bien blanches, les yeux sont gris, le nez fort aquilin et qui paraît naturellement dévié sur la droite. La taille est d'un mètre soixante deux centimètres environ.
Le Deuxième cadavre est celui d'un homme de trente à trente cinq ans environ d'un mètre soixante six centimètres sans marque particulière, cheveux noirs et courts avec quelques cheveux gris sur les tempes, front haut et pointu sourcils épais et bruns nez fort aquilin, barbe brune coupée en entier excepté aux moustaches dans toutes leurs longueurs ainsi que sous la lèvre inférieure et au menton. Les Dents de la partie antérieure existent toutes, elles sont jaunes déchaussées et inégales surtout à la machoire inférieure.
Le troisième cadavre est celui d'un homme de l'âge de quarante huit à cinquante ans environ, cheveux bruns chatains coupés raz, barbe de même couleur mélangée de quelques poils gris, entièrement coupée, sourcils également bruns chatains, front droit et découvert, yeux bleus renfoncés naturellement sous l'orbite, nez long et droit. A la machoire supérieure manque deux incisives du milieu et presque toutes les mollaires. Entre l'incisive et la canine gauche s'aperçoit très distinctement la trace du tuyau de pipe. A la machoire inférieure, toutes les grosses molaires manquent et des deux côtés entre les incisives et les canines se remarque aussi la trace du tuyau de pipe. Sa taille est d'un mètre soixante cinq centimètres environ.
Le quatrième cadavre est celui d'une femme de quarante à quarante cinq ans environ, cheveux noirs avec quelques gris, front haut découvert et fuyant, sourcils non assez marqués, yeux bruns renfoncés sous l'orbite, nez droit et allongé, pommettes des joues proéminentes, les joues renfoncées, menton pointu, ensemble de la figure petite, dents blanches et fortes, complettes à la machoire inférieure. A la machoire supérieure il manque quatre mollaires à gauche et une à droite. Pas de signe particuliers, seulement un état de maigreur assez prononcé. Cette femme semble avoir eu des enfants, d'après l'état de ses seins. La taille est d'un mètre quarante cinq centimètres environ.
Le cinquième cadavre que nous avons trouvé chez la veuve Fafin à Gatteville, est celui d'un homme paraissant âgé de trente à trente deux ans environ, taille un mètre soixante six centimètres, cheveux noirs crépus, front un peu bas, sourcils noirs et épais, cils noirs, yeux de même couleur, portant sa barbe entière de couleur noire marron très longue et très épaisse, nez aquilin, figue pleine, teint un peu basané type de la race espagnole, dents complettes Larges et claires. Aucun signe particulier sur le corps qui est parfaitement constitué.
Avant de quitter les lieux où gisent les cadavres, nous avons interrogés les personnes présentes sur les circonstances qui ont déterminé les décès. Il est résulté de notre information que ces cadavres proviennent du naufrage de Trois mats Luna sombré la veille. Personne n'a pu nous donner de renseignements sur l'identité des cadavres qui nous ont été présentés. :Étaient présents à cette opération: M.M. Allain, maire de Gatteville, Picot maréchal des logis de la gendarmerie de saint pierre Eglise ; Eugène Choisy & Jean Fauvel gendarmes au dit lieu, qui ont signé avec le juge et le commis greffier et M. Le Docteur Le Galetierbaron.
Sont signés : Allain, Picot, Choisy, Fauvel – Mr Lebrequier, L. Quenault et Legaletierbaron.
Pour extrait certifié et délivré à M. le maire de Gatteville par le Juge de Paix soussigné agissant comme officier de police Judiciiare auxilliaire de monsieur le procureur impérial St Pierre Eglise le 27 février 1860
Le juge de Paix de Saint Pierre Eglise. Signé : L. Quenault
Le présent extrait transcrit conforme sur le présent registre conformément à l'article ….. du code Napoléon, le vingt huit février 1860
Le maire de gatteville
Allain
Signature

Acte n° 16

L'an mil huit cent soixante le neuf avril à Gatteville dix heures du matin, nous Nicolas Michel Allain docteur médecin Maire de la commune de Gatteville, agissant en cette circonstance comme officier de police judiciaire, informé par m. Pierre Godreuil, garde maritime à Barfleur que trois cadavres avaient été trouvés hier et aujourd'hui sur le littoral de la commune de Gatteville, et présumés provenir du naufrage du navire Américain Luna sombré non loin du rivage le dix sept février dernier vers midi Nous sommes transportés aux endroits désignés par le garde informateur.
Le premier cadavre qui nous a été présenté est celui d'un homme dont la figure est tout à fait méconnaissable par suite de décomposition très avancée. Taille de un mètre soixante dix centimètres environ, vétu d'une veste en drap couleur marron en croisé, un petit gilet en poil de chèvre noir, une cravate en soie noire, un cache-nez en laine couleur rouge et verte, chemise en toile blanche, un pantalon de même étoffe et même couleur que Le petit gilet, un caleçon en flanelle blanche avec une ceinture, un caleçon en toile de coton, une camisole en laine grise tissée, ayant aux pieds des bottes ressemmelées à moitié usées. Nous avons remarqué aussi une cicatrice à la main gauche. Le garde maritime nous à déclaré que sur ce même cadavre, on a trouvé un portefeuille dans lequel se trouvaient entrautres papiers deux passeports, l'un délivré à Nancy en 1854 et l'autre délivré au Havre le 13 février dernier au nom de Florent Feindricke âgé de vingt cinq ans, journalier, natif de Cirey département de la Meurthe, arrondissement de Sarrebourg et domicilié en dernier lieu en la commune de Frimbolle même département & même arrondissement et devant se rendre à la New-Orléans. Il était porteur d'un porte monnaie dans lequel se trouvait la somme de cent quatorze francs cinq centimes en argent français en outre deux couteaux ordinaires. Il était également porteur de divers papiers et diverses lettres insignifiantes pour le faire reconnaître. Ce cadavre fut trouvé le sept mars à deux heures du soir.
Le deuxième cadavre est celui d'une femme dont la figure se trouve ainsi que le premier tut à fait méconnaissable par suite de la décomposition produite par le long séjour au fond de la mer, ayant les cheveux chatains, vêtue d'un pardessus dit caraco en estaings noir, une robe de même étoffe de couleur brune, une camisole en grosse flanelle blanche, un corset en coton bleu lassé avec un bourrelet autour, une seconde camisole en tricot de laine grisâtre, un bonnet de soie noire avec un autre petit bonnet en dessous de laine noire, des bas en laine noire avec une seule jarretière, une chemise en toile de coton. On a trouvé en outre dans les poches de son habillement onze pièces de vingt francs en or français, deux médailles en cuivre galvanisées en argent représentant la Ste Vierge où scapulaire attachées avec deux rubans rouge et blanc plus un porte-monnaie vide, un peigne et un dé avec une paire de gants en soie noire. La taille est d'un mètre cinquante centimètres. Elle avait en outre deux pendants d'oreilles en or, un anneau aussi en or et à la main gauche en genre d'alliance.
Le troisième cadavre est celui d'un homme dans le même état que les deux premiers sous le rapport de la décomposition très avancée. Taille d'un mètre soixante quinze centimètres, ayant encore une touffe de cheveux noirs sur le derrière de la tête, vêtu d'un gilet en laine couleur marron avec manches en coton croisé gris, un bourgeron ou chemise de couleur en (illisible) rille de coton, une camisole de santé en flanelle, pantalon en coton croisé couleur grise, caleçon de la même étoffe couleur blanche et chaussé de bottes remontées récemment.
Avant de quitter les lieux où gisent les cadavres, nous avons interrogé les personnes présentes qui n'ont pu nous donner de renseignements sur l'identité des dits cadavres seulement qu'ils étaient présumés provenir du naufrage du navire Luna. :Étaient présents à cette opération : MM Pierre Godreuil garde maritime à Barfleur, Théophile Fontaine cultivateur secrétaire de la Mairie et Jacques Orange garde champêtre de Gatteville tous deux domiciliés en la dite commune.
Lesquels ont signé avec nous Le huit mars mil huit cent soixante sont signés: Godreuil, T. Fontaine, Jacques Orange et Allain.
Transcrit sur les présents registres et certifié conforme, en conformité à l'article 82 du code Napoléon, Le quatorze mars mil huit cent soixante.
Le Maire de Gatteville
Allain
(Signature illisible)

Acte n° 17

L'an mil huit cent soixante le neuf mars à Gatteville dix heures du matin, Nous, Nicolas Michel Allain docteur médecin Maire de la commune de Gatteville, soussigné, agissant en cette circonstance comme officier de police judiciaire, informé par M. Pierre Godreuil, garde maritime à Barfleur que huit cadavres présumés provenir des suites du naufrage du navire Américain Luna sombré non loin du littoral le dix février dernier, avaient été retrouvés aujourd'hui sur la cote. Nous sommes transportés aux endroits désignés par le garde informateur.
Le premier cadavre qui nous a été présenté est celui d'un homme dont la figure est dans un état méconnaissable par suite de son séjour au fond de la mer, paraissant néanmoins jeune, ayant le derme du crâne dénudé, une petite touffe de cheveux noire à l'arrière de la tête, avec un peu de barbe de même couleur au dessous du menton. Vêtu d'un petit gilet de drap noir, avec boutons en cuivre doré, une camisole de santé en flanelle une chemise en coton, un pantalon en drap rayé à carreaux couleur brune, deux bas en laine bleue ayant à l'un des doigts de la main droite, un anneau en or avec t^te et une fleur incrustée dessus représentant une pensée, taille d'un mètre soixante dix centimètres.
Le deuxième cadavre est aussi celui d'un homme dont la figure et le visage se trouvent dans le même état que le premier, cependant on remarque un peu de barbe noire au menton, il est vêtu d'un petit gilet de drap rouge avec fleurs dessinées dessus même couleur, deux chemises dont l'un en calicot imprimé et l'autre blanche sans marques, une chemise de santé en flanelle, deux pantalons en drap dont un noir, celui du dessus et l'autre gris, deux chaussettes en coton blanc taille un mètre cinquante huit centimètres. Cet homme était porteur d'une montre en argent à double boîte arrêtée et marquant trois heures huit minutes. Dans l'intérieur de la boîte se trouvait le N° 4554 avec cette inscription Muy et Von Dublin et Sloss 4554.
Le troisième cadavre est celui d'une femme tout à fait méconnaissable dans un état de décomposition complette à peu près nue ayant autour d'elle des fragments de vêtements en haillons tout à fait indescriptibles, taille de un mètre cinquante cinq centimètres.
Le quatrième cadavre est celui d'un homme semblable aux premiers quant à la figure vêtu d'un pantalon de drap noir foncé et carotte un caleçon en coton de tricot blanc, chaussettes petit bleu, d'un paletot en drap gris doublé en velours, cravate en soie noir, gilet en drap noir avec fleurs doublé en croisé de coton, chemise en coton marquée J.M. À la ceinture. Il a été trouvé sur cet homme une montre en or sans chaîne, huit (illisible) rubis avec un ruban noir pour pendant. Ces objets ne nous ont point été représentés. Taille : un mètre soixante trois centimètres. Au moment d'ensevelir cet homme, on a trouvé dans un des poches de son paletot vingt cinq pièces d'argent Américain représentant à peu près soixante francs de notre monnaie.
Le cinquième cadavre est celui d'un enfant d'environ dix à douze ans, sexe masculin en décomposition complette et par conséquent méconnaissable ayant deux chemises en toile de coton sans ma... apparentes ; chaussettes gris en haut et petit bleu au pied, taille d'un mètre dix centime.
Le sixième cadavre est celui d'un enfant de sexe masculin d'environ deux ans taille quatre vingt centimètres, sans tête, vêtu de de deux ro(illisible) en coton à carreaux dont une presque usée couleur grise et l'autre rayée rouge et noir, chemise en coton blanc.
Le septième cadavre est celui d'un homme dont la figure est dans un état de décomposition complette ayant téguments du crâne enlevés, quleques cheveux noirs arrière de la tête, un gilet de dessus en tricot de laine bleu avec des boutons dos noir ayant deux parties aux côtés, un petit gilet en drap noir, cravate en soie noire, chemise en toile, pantalon en toile de coton bleu mêlé de gris, bas en laine blanche en haut et grise aux pieds, caleçon en tricot de laine blanche duquel la ceinture est doublée de coton blanc et ayant au cou une petite clef fixée au moyen d'une ficelle en chanvre. Taille : un mètre soixante dix centimètres.
Le huitième cadavre est celui d'un homme dont la figure est tout fait décomposée ayant cependant une touffe de cheveux chatains à l'occiput. La tête dépouillée de téguments, quelques traces de barbe noire au menton, vêtu d'une camisole de laine en tricot bleu, chemise en toile blanche marquée JJ 6 M chaussé de bottes de marin remontées et à plus de moitié usées, sans bas. Taille un mètre soixante quinze centimètres.
Avant de quitter les lieux où gisent les cadavres, nous avons interrogé les personnes présentes sur les causes de ces décès, personne n'a pu nous donner d'autres renseignements que seulement ils étaient le résultat du naufrage du paquebot Luna qui avait sombré ainsi qu'il est dit plus haut.
Étaient présents à cette opération : MM Pierre Godreuil, garde maritime, faisant les fonctions de déclarant, Thomas Quilbé, gardien en chef du phare et Théophile Fontaine secrétaire de la mairie, le premier domicilé à Barfleur, les deux autres à Gatteville, lesquels ont signé avec nous le présent après lecture faite.
Sont signés : Godreuil, Quilbé, T. Fontaine et Allain.
Transcrit sur les présents registres en conformité à l'article 82 du Code napoléon et certifié conforme, le quatorze mars mil huit cent soixante.
Le maire de Gatteville.
Allain
Signé illisible

Acte n° 25

L'an mil huit cent soixante le mercredi quatre avril à neuf heures du matin, Nous Nicolas Michel Allain docteur médecin Maire et officier de l'état civil de la commune de Gatteville, agissant en cette qualité police judiciaire, informé par M. Le Port syndic des gens de la mer à Barfleur que deux cadavres venaient d'être retirés de la mer sur le littoral de la commune de Gatteville à l'endroit nommé communément Roubary et présumés provenir du naufrage Américain Luna sombré non loin du rivage le dix sept février dernier vers midi. Nous nous sommes aussitôt transporté à l'endroit indiqué étant accompagné du sieur Leport ci-dessus qualifié et du sieur Godreuil garde maritime domicilié à Barfleur.
Le premier cadavre qui nous a été présenté est celui d'un homme en état de putréfaction avancée et méconnaissable. Le crâne, les os de la face sont à fait dépouillés de leurs téguments, le nez, les yeux rongés, les dents en partie arrachées récemment par l'effet du roulis de la mer. Taille : un mètre soixante dix centimètres. Impossible de préciser l'âge qui peut être approximativement de trente huit à quarante ans. Ce cadavre était vêtu d'un gilet en drap grisâtre carrotté de blanc, boutons en os noir. Une cravate en soie noire deux chemises en toile de fil marquées au bas côté gauche KH, pantalon de drap bleu ciel avec boutons en os, caleçon en toile de coton blanc. Dans la ceinture duquel on a trouvé cousues trois pièces de cinq francs en argent, deux à l'effigie de Napoléon III, l'autre à celle de Louis Philippe, bas en gros coton blanc.
Le deuxième cadavre est celui d'un homme en putréfaction complette dont la tête tout à fait dépouillée de ses téguments ne laisse apercevoir que la trace du nez et les orbites vides. Cette figure est indescriptible, la bouche laisse voir toutes les dents bien conservées ce qui fait supposer que ce cadavre appartient à un homme de trente à trente cinq ans. Taille un mètre soixante dix centimètres. Il était vêtu d'une blouse en toile petit bleu bordée de rouge au collet, cravate en soie noire, petit gilet avec manches en coton rayé blanc rouge et soyeux. Un autre gilet en tissu poil de chèvre à grandes rayures vertes et blanches avec bouton en cuivre. Dans une des poches de ce gilet, on a trouvé deux clefs de cadenas, une bague rompue en argent sur la tête de laquelle sont gravés une croix et un cœur (Dessins). Camisole en tricot blanc boutons en nacre. Chemise de fil, pantalon de toile petit bleu, un caleçon d'un tissu gris avec des poids blancs, chaussettes en laine grise. Chaussons dits en lisière carrotés verts et noirs.
Avant de clore le présent nous avons été avertis qu'un troisième cadavre venait d'être retrouvé vers les deux heures de l'après-midi à la grève de la Roche Cléret, aussitôt nous nous y sommes transporté aussitôt toujours accompagné des mêmes personnes. Arrivé à l'endroit désigné nous y avons trouvé le cadavre d'un homme en putréfaction tête tout à fait dénudée et méconnaissable, un reste de collier de barbe grise sous le menton, sans cravate. Un petit gilet en drap gris fer avec boutons en nacre dans la poche duquel on a trouvé huit pièces de vingt francs en or, dix pièces de cinq francs en or, deux pièces en or américaines dont un de cinq dollars et l'autre de deux. Deux livres sterlings, une pièce de dix centimes et l'autre de cinq. Chemise en coton blanc, boutons en porcelaine, chemise de laine grise dit molleton, camisole de santé en coton blanc. Pantalon en drap fond brun chiné rouillé. Marqué sur le gousset de la montre K n° 15532 à côté 1256 et 739 et sur la ceinture du pantalon au dessus des poches 147895, bretelles élastiques ordinaires. Au dessous du pantalon, un caleçon en coton blanc de tricot cotelet. Ceinture de coton, des bas sans pieds en laine grise, en dessous des bas, des chaussettes en coton rayé blanc et bleu. Souliers presque sans clous, un peu usés au talon. Taille un mètre soixante cinq centimètres.
Avant de quitter les lieux où gisent les cadavres, nous avons interrogés les personnes présentes sur les causes de ces décès, personne n'a pu nous donner de renseignements positifs à cet égard que seulement il était indubitable que ces malheureuses victimes provenaient du naufrage du paquebot Luna sombré ainsi qu'il est dit plus haut.
Étaient présents à cette opération : M.M C. Leport, syndic des marins à Barfleur, Pierre Godreuil garde maritime au même lieu. Lesquels ont singé avec nous le présent après lecture faite sont signés Leport Godreuil & Allain. Un mot rayé nul
Transcrit sur les présents registres et certifié conforme, conformément à l'article 82 du code Napoléon, le quatorze avril mil huit cent soixante.
Le maire
Allain
Signé illisible

Acte n° 26

  • - Le document suivant est le procès-verbal établi par le docteur Allain maire de Gatteville constatant huit cadavres trouvés sur le littoral.
L'an mil huit cent soixante le jeudi cinq avril à neuf heures du matin à Gatteville, nous Nicolas Michel Allain docteur médecin Maire de la commune de Gatteville faisant en cette qualité les fonctions d'officier de police judiciaire informé par M; le garde Maritime de Barfleur que huit cadavres avaient été retrouvés sur le littoral de la côte de Gatteville aujourd'hui et que ces cadavres étaient présumés provenir du naufrage du navire américain Luna sombré le dix sept février dernier nous sommes transporté aux endroits désignés par le garde informateur.
Arrivé à la grève de la Roche Cléret, le premier cadavre que nous avons visité est celui d'un homme dans une décomposition complette ayant la figure tout à fait méconnaissable ayant le crâne dénudé, presqu'entièrement nu ayant pour tout vêtement un petit gilet en drap croisé doublé de perculine avec des boutons en os, cravate en soie noire, chemise en toile rayée couleur grise, Une camisole de flanelle par dessous. Deux fragments de manches de grosse camisole rouge à marin se trouvait à l'extrémité des deux mains. Une cravate cachenez lui servait de ceinture. Le reste du corps était nu. Taille un mètre soixante dix centimètres. Ce cadavre qui est couvert de -illisible- paraît avoir séjourné au moins six semaines dans la mer et semble être celui d'un marin de l'équipage du Luna.
Le deuxième cadavre que nous avons visité est celui d'un homme se trouvant à la grève de Crabet dont le visage ovale est tout décharné et méconnaissable. Cependant on lui remarque encore une touffe de cheveux noirs à la nuque. Il est vêtu d'une redingote bien boutonnée sur le devant en drap noir fantaisie doublé en satin noir avec une poche porte cigare du côté gauche, petit gilet en drap fantaisie couleur noire petite cravate en soie -illisible- fantaisie pantalon en drap même couleur que la redingotte guêtres de même étoffe et de même couleur, caleçon en flanelle blanche, chemise de mousseline en lambeaux sans marque, une seconde chemise de laine dite chemise de santé, bas en laine grise jeaunâtre. Il était chaussé de souliers dits bottines neuves avec des pointes en cuivre sous la semelle. Il a été trouvé sur ce cadavre une montre en or à double boite dans l'intérieur du boitier on y lit : - souchon à St Etienne, échappement à cylindre 8 trous en rubis , n° 3186 et 4370. Derrière le boîtier à l'extérieur était une guirlande de fleurs avec un sujet mytologique au millieu. Cette montre se trouvait dans la poche droite du petit gilet et était portée en sautoir à l'aide d'un ruban noir qui servait de chaîne de sureté, un modèle de petit pistolet en argent lui servait de clef. Sur ce cadavre, on a trouvé en outre un peigne, un couteau poignard de petite dimension et un porte cigatettes. Au bout ou à l'extrémité des manches de sa chemise étaient deux paires de boutons en cuivre doré avec une pierre au millieu. Taille un mètre soixante dix centimètres. On a conservé la redingote, le pantalon et le petit gilet.
Le troisième cadavre qui nous a été représenté est celui d'un homme paraissant avoir trente cinq ans environ dans une décomposition complette cependant il possède encore un reste de cheveux chatains à l'occiput et de la barbe de même couleur autour du menton. Visage ovale et fort, crane très développé et dénudé. Vêtu d'un petit gilet en drap bleu avec des boutons en verre, pantalon en drap fantaisie avec des pois roux et gris, chemise en calicot en lambeaux sans marque, des bas de laine rayée couleur blanche et rousse. Dans la poche de son pantalon on y a trouvé un porte monnaie contenant deux pièces de vingt francs et une de cinq en or deux pièces de 1 franc et une de cinquante centimes. Une paire de gants noirs en peau. Du côté gauche un cadenas et un trousseau de quatre petites clfs fixées ensemble au moyen d'un anneau en fer, des paiers illisibles. Taille un mètre quatre vingt centimètres.
Le quatrième cadavre qui nous a été représenté est celui d'un homme dans le même état que les premiers c'est-à-dire tout à fait méconnaissable et décomposé. Vêtu entièrement pantalon paletot et petit gilet de toile bleue doublés de grosse toile blanche. Au dessous du petit gilet était un autre gilet à manche en toile brune, petite cravate en laine brune chemise en fil blanche caleçon en toile blanche. Taille un mètre soixante quinze centimètres paraissant âgé de cinquante ans au moins. On a trouvé sur lui une petite liasse de papiers qu'on a point pu visiter de suite vu qu'ils étaient trop imprégnés d'eau.
Le cinquième cadavre que nous avons visité est celui d'une femme dans un état tout à fait méconnaissable et en putréfaction complette. Vêtue d'un caraco en satin noir doublé en perculine bleue ; au dessous un petit corset en laine rayée brun et jaune, un second corset en -illisible- rayée fond rouge et noir avec un -illisible- en coton fond blanc à pointe rouge et noire une chemise de grosse toile en fil, un caleçon en coton batonné avec une ceinture en toile de coton dans laquelle on a trouvé cousus dans la doublure deux pièces de vingt francs en or français avec une pièce en or américain de la valeur de trois dollars. Chaussée de chaussettes en coton de tricot avec des bas de laine tricottées couleur noire. Jarretières de cotn fond blanc dentelées bruns noirs et blancs, chaussons en lisières gris et noir avec semelles en flanelle. le haut bleu rouge et blanc. Taille un mètre cinqunte cinq centimètres.
Le sixième cadavre qui nous a été représenté est celui d'un homme entièrement nu en lambeaux et dans un état de dislocation complette qui le rend tout à fait indescriptible. Impossible de connaître la taille attendu que les jambes sont déboitées et les parcelles absentes.
Le septième cadavre est celui d'une femme dans un état de nudité complette couverte de déchirures comme le précédent cadavre. On lui a remarqué un collier en perles de verre passé au cou et fixé au moyen d'un fil de soie. Taille un mètre soixante cinq centimètres.
Le huitième cadavre que nous avons aperçu est celui d'une femme tout à fait méconnaissable ayant le visage tout à fait dénudé, vêtue d'un paletot en satin noir sur les manches un effilé de soie noire avec un col brodé à points à jour formant des étoiles et festonné autour avec un petit ruban en soie fond rose rayé de noir. une robe écossaise en coton et laine fond vert rayé noire et rouge tendre. Au dessous de la robe, un corset agraffé au devant avec -illible- en acier au dessous, une chemise de coton avec une camisole de laine en molleton avec une robe crinoline avec cerceaux en fer paraissant être en étoffe de coton. Ce cadavre à en juger par l'apparence paraît être celui d'une femme de trente ans environ. Taille indescriptible vu que les jambes sont déboitées à la jointure des genoux et les parcelles absentes.
Avant de quitter les lieux ou gisent les cadavres, nous avons interrogé les personnes présentes sur la cause de ces décès, personne n'a pu nous donner d'autres renseignements que seulement ils étaient présumés provenir des suites du naufrage du Luna en effet leur état de décomposition attestait un séjour au fond des flots qui pouvait très bien remonter à cette époque. Étaient présents à cette opération : M.M Lepart syndic de la Marine à Barfleur, Pierre Godreuil garde maritime au même lieu et Théphile Fontaine, secrétaire de la mairie de Gatteville lesquels ont signé avec nous le présent après lecture faite. Sont signés Lepart, Godreuil T. Fontaine et Allain.
Transcrit sur les présents registres conformément à la Loi et certifié conforme. Le quatorze avril mil huit cent soixante.
Le maire
Allain
Signé illisible

Acte n° 27

L'an mil huit cent soixante Le vendredi six Avril à deux heures du soir à Gatteville, Nous Nicolas Michel Allain docteur médecin, Maire de la commune de Gatteville faisant en cette circonstance fonction d'officier de police judiciaire. Informé par M. le Garde maritime que trois cadavres provenant du naufrage du navire américain Luna avaient été retrouvés à la marée d'aujourd'hui, Nous nous sommes aussitôt transporté aux endroits désignés par le garde informateur étant arrivé à la grève de Crabet.
Le premier cadavre qui nous a été représenté est celui d'un homme dont la tête et le visage sont tout à fait dépouillés de leur tégument seulement on remarque encore une mèche de cheveux noirs à l'occiput. Ayant pour vêtement une grosse camisole de laine rouge ainsi que les portent ordinairement les marins. Dessous celle-ci une seconde camisole rayée de blanc et de bleu en laine dite camisole de santé. pantalon de drpa couleur grisâtre tirant sur le roux avec deux rayures perpendiculaires aux côtés extérieurs formant le galon. Un second pantalon dessous en laine dit molleton couleur bleue. Un mouchoir en indienne de diverses couleurs lui servant de ceinture. Chaussettes en tricot couleur roussatre. Taille un mètre soixante quatre centimètres et paraît être âgé de trente à trente cinq ans environ. A en juger par l'apparence, ce cadavre serait un marin de l'équipage du Luna.
Le deuxième cadavre que nous avons visité est celui d'un homme dans un état tout à fait méconnaissable paraissant néanmoins par sa constitution âgé de vingt à vingt deux ans (âge présumé) ayant un reste de cheveux noirs à la nuque. Vêtu d'une camisole en laine ainsi que le précédent cadavre par dessous une seconde camisole en laine et

...... manque page suivante - Poursuivre aux AD50

Acte n° 35

L'an mil huit cent soixante le neuf avril à Gatteville dix heures du matin, nous Nicolas Michel Allain docteur médecin Maire de la commune de Gatteville, agissant en cette circonstance comme officier de police judiciaire, informé par Auguste Fleury, gardien de phare qu'un cadavre venait d'être retiré de la mer et présumé provenir du naufrage du navire Américain Luna sombré non loin du rivage le dix sept février dernier vers midi, nous nous sommes transporté à l'endroit désigné par le garde informateur, arrivé non loin de la chaussée qui conduit au phare, nous y avons trouvé un cadavre ou plutôt une parcelle de cadavre d'un enfant de dix à douze ans environ dont la tête est détachée du tronc et absente tout à fait méconnaissable ayant les chairs en lambeaux, le bas du ventre tout décomposé, n'ayant qu'une seule jambe qui est encore chaussée, d'un fragment de bas de laine tricottée de couleur bleue. Le reste du corps entièrement nu impossible de faire une description plus détaillée. :Ce cadavre paraît appartenir au sexe masculin et être une des malheureuses victimes de la catastrophe du navire Luna ainsi qu'il résulte de tous les renseignements que nous avons pu recueillir.
Étaient présents à cette opération : M M Fleury déjà nommé Thomas Quillé tous deux gardiens du phare et Théophile Fontaine, secrétaire de la mairie, tous trois domiciliés en la dite commune. Lesquels ont signé avec nous le présent procès-verbal, les jour, mois et an que dessus, sont signés Fleury, Quillé, T. Fontaine et Allain. Transcrit sur les présents registres et certifié conforme à l'article 82 du code Napoléon.
Le dix mai mil huit cent soixante.
Le maire

Acte n° 36

L'an mil huit cent soixante le jeudi dix neuf avril à Gatteville dix heures du matin, nous Nicolas Michel Allain docteur médecin Maire de la commune de Gatteville, faisant en cette circonstance les fonctions d'officier de police judiciaire, informé par M. Pierre Godreuil, garde maritime à Barfleur, que quatre cadavres présumés provenir des suites du naufrage du navire Américain Luna étaient retirés de la mer et déposés au dessus du plein sur le littoral de la dite commune, nous nous sommes immédiatement transporté aux endroits désignés par le garde informateur,
arrivé à la grève de la Roche Cléret, nous avons visité le cadavre d'un homme dans un état complet de putréfaction ayant la tête dénudée et méconnaissable n'ayant pour tout vêtement qu'un lambeau de petit gilet de velours noir, un pantalon en drap gris en haillon, un caleçon en toile bleue également en lambeaux, des bottes en cuir presque usé avec des cloux en fer sous la semelle, un fragment de chemise en toile blanche. Taille un mètre soixante deux centimètres. Ce cadavre paraît avoir séjourné longtemps dans la mer et être sans nul doute une victime du naufrage du Luna.
Arrivé aux Bresnières, le second cadavre qui nous a été représenté est celui d'un homme semblable au premier quant à la putréfaction ayant la tête entièrement dénudée et méconnaissable, pour tout vêtement un lambeau de chemise en toile blanche, un pantalon fantaisie en drap carroté couleur bleue et gris de fer, un autre par dessous fantaisie fond gris avec des pois blancs, des bas en laine grise à côtes, une paire de bottes remontées ayant une rangée de pointes dessous. Taille un mètre soixante dix centimètres. On a trouvé sur ce cadavre dans une ceinture en toile ceinte autour de lui six pièces en or d'une valeur de dix dollars l'une et six pièces en argent d'une valeur d'un demi dollar l'une formant ensemble soixante trois dollars ce qui représente une valeur de trois cents trente trois francs quatre vingt dix centimes argent français. Cet or et argent était américain. Ce cadavre ainsi que le premier atteste d'un long séjour au fond de la mer et peut être sans contredit une des victimes du Luna.
Le troisième cadavre qui nous a été représenté à l'endroit dit La saline est celui d'un homme dans un état de putréfaction complette ayant les membres disloqués, les chairs déchirés, indescriptible, pour vêtement une chemise en toile grise, une cravate en soie noire. Le bras et la jambe gauche absentes, une chaussette en laine noire au pied droit. Taille un mètre cinquante cinq centimètres. Ce cadavre paraît avoir séjourné l'eau le même temps que les deux premiers.
Le quatrième cadavre que nous avons visité étant arrivé au Fligard est celui d'un homme en putréfaction et méconnaissable ayant la tête dénudée et indescriptible, Les membres disjointes de leurs articulations , les entrailles sorties de l'abdomen ayant pour tout vêtement un pantalon en lambeaux duquel il est impossible de faire la description, un caleçon en coton aussi en haillons, une paire de bottes avec une rangée de clous sous la semelle. Impossible de déterminer la taille.
Avant de quitter les lieux nous avons constaté avec le témoignage des personnes présentes que ces malheureuses victimes que le roulis des flots avaient réduites dans un état si déplorables appartenaient au naufrage du navire américain Luna. :Etaient présents à cette opération MM C. Leport syndic des marins à Barfleur, D Pierre Godreuil garde maritime faisant les fonctions de déclarant tous deux domicilés à Barfleur lesquels ont signé avec nous le présent après lecture faite sont signés : Leport, Godreuil et Allain. Transcrit sur les présents registres conformément à la loi.
Le dix mai mil huit cent soixante.
Le maire.

Acte n° 37

L'an mil huit cent soixante le vendredi vingtième jour du mois avril à dix heures du matin à Gatteville, nous Nicolas Michel Allain docteur médecin Maire de la dite commune, faisant en cette circonstance les fonctions d'officier de police judiciaire, prévenu par M. Godreuil, garde maritime à Barfleur, que deux cadavres avaient été jetés par le flot sur la plage de notre littoral, nous nous sommes empressé de nous rendre aux endroits désignés par le garde informateur, accompagné que nous étions du dernier dénommé et de M. Lepart syndic des gens de la mer.
Arrivé à la grève de Gattemare nous y avons trouvé le cadavre d'un homme dont la tête était séparée du tronc et absente ayant au cou une cravate noire en mérinos au dessous de laquelle se trouve un lambeau de col de chemise en toile de coton, un fragment de pantalon de gros drap noir et un lambeau de caleçon en tissé croisé de coton blanc lequel entourait les reins et le bas ventre. Ce cadavre dont les chairs sont déchirées est dans un état de putréfaction très avancée et parait avoir séjourné au moins deux mois dans la mer et provenir du Luna.
Au même endroit que ci-dessus le second cadavre qui nous à été représenté est celui d'un homme dans un état de décomposition bien avancée attestant une très forte corpulence entièrement nu. Taille un mètre quatre vingt cinq centimètres, tête dénudée de ses téguments toutes les articulations des membres désorganisées et disjointes, paraissant ainsi que les premiers avoir séjourné longtemps sous l'eau deux mois environ. Avant de quitter les lieux ou gisent les victimes, nous avons constaté avec les personnes présentes ainsi que nous l'avons fait la veille que ces infortunés avaient été -illisible- dans la catastrophe du naufrage du Luna. Étaient présents : M M le syndic des gens de mer à Barfleur et Godreuil garde maritime au même lieu lesquels ont signé avec nous le présent après lecture faite ; Les jour mois et an que dessus sont signés C. Lepart, Godreuil et Allain.
Transcrit sur les présents registres conformément à la Loi, Le dix mai mil huit cent soixante.
Le Maire
Allain

Signé illisible

Acte n° 38

L'an mil huit cent soixante le vendredi vingtième sième jour du mois d'avril à deux heures du soir, nous Nicolas Michel Allain docteur médecin Maire de la commune de Gatteville, faisant en cette circonstance comme officier de police judiciaire, informé par M. le garde maritime à Barfleur, que plusieurs cadavres avaient été jetés par la marée d'hier et d'aujourd'hui sur le littoral et qu'il était probable que ces cadavres provenaient des suites du naufrage du navire américain Luna. Nous nous sommes immédiatement transporté aux endroits désignés par le garde informateur, accompagné de ce dernier et du syndic des gens de la mer, arrivé à la roche Cléret, nous avons trouvé le cadavre d'un homme presqu'entièrement nu excepté un lambeau de chemise de toile autour du cou une longe en cuir bouclée autour de la ceinture, d'un pantalon en drap fantaisie à grands carreaux fond gris au dessous duquel une ceinture de caleçon en tissu de coton blanc croisé. Ce cadavre est dans un état de décomposition très avancé. Le crâne, la face dépouillés de leurs téguments toutes les articulations disjointes et disloquées. Une chaussette en laine couleur marron au pied gauche. Ce cadavre ainsi que les précédents atteste avoir séjourné longtemps sous l'eau et avoir péri dans le même naufrage.
Le second que nous avons visité à l'endroit dit les fliquemares est le cadavre d'un homme entièrement nu dans un état de décomposition très avancée. Le crâne et la face sans téguments tous les membres disloqués et désarticulés en un mot si déchiré qu'il est impossible d'en faire la description. Taille un mètre soixante cinq centimètres.
Le troisième cadavre que nous avons trouvé en plein sur la plage de Gattemare est celui d'un homme qui es semblable au précédent quant à la décomposition dans une nudité entière, la tête absente, les bras disloqués et désarticulés, le tronc dans un état de putréfaction avancée sans mains, les parties génitales externes manquent. Taille de ce qui reste : un mètre cinquante centimètres. tout à fait méconnaissable et ne pouvant être plus complètement décrit.
Le quatrième cadavre que nous avons trouvé à la saline est celui d'un enfant du sexe masculin entièrement nu sans tête ni jambes en état de putréfaction complette, tous les organes thoraciques et abdominaux manquent ainsi que les avant-bras et les mains ; les deux fémurs dénudés, enfin, ce n'est plus qu'une masse informe. Taille de ce qui reste : soixante douze centimètres.
Tous ces cadavres avaient été trouvés hier dans la journée.
Le cinquième cadavre que nous avons visité est plus un tronc de cadavre humain qu'autrement dans un état de putréfaction complette sans tête sans bras, la poitrine et le ventre décomposés les organes qu'ils contenaient en partie sortis et désorganisés. Les deux fémurs entiers et dénudés. Ce cadavre parait avoir appartenu à une personne de sexe masculin et était entièrement nu, il est impossible d'en faire une description plus détaillée.
Le sixième cadavre que nous avons examiné est celui d'un enfant de sexe féminin de la taille de soixante quinze centimètres en état de décomposition très avancée sans mains les jambes disloquées, vêtu 1° - d'un mouchoir en indienne à fleurs rouges et blanches ; 2° un tablier en indienne blanc et rouge ; 3° une robe en indienne bleue avec fleurs violettes ; 4° une autre robe de dessous en laine et coton fond gris à grands carreaux brun et bleu mode écossaise ; 5° une autre robe en flanelle fond petit bleu rayée gros bleu ; un chemise en toile ayant une collerette faite au crochet en filet cousue à la chemise, tous ces vêtements bien conservés pour leur long séjour au fond des eaux.
Toutes ces infortunées victimes sont à peine reconnaissables pour des restes humains tant elles sont déchirées par les rochers sur lesquels ils ont été ballotées par le flot et attestent ainsi qu'il a été reconnu par les personnes présentes qu'elles proviennent du désastreux naufrage du navire américain Luna.
Nous avons clos le présent en présence de M M Lepart syndic et Godreuil garde maritime lesquels ont signé avec nous les jour mois et an que dessus. sont signés : Lepart Godreuil et Allain. Transcrit sur les présents registres conformément à la Loi et certifié conforme le dix mai mil huit cent soixante.
Le Maire
Allain

Signé illisible

Registre d'état civil de la commune de Barfleur

  • - Les documents reproduits ci-après sont les actes d'état civil dressé par .......... maire de Barfleur (actes .......) constatant la découverte de cadavre sur le littoral après le naufrage du navire américain la Luna.

Acte n° 8

L'an mil huit cent soixante, le dix septième jour de février à six heures du soir en la salle de la Mairie, par devant nous Hay Pierre Antoine, adjoint municipal, remplissant pour empêchement de Monsieur Le Maire les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de Barfleur, Canton de Quettehou, département de la Manche sont comparus les sieurs Lamache Jacques Thomas âgé de soixante cinq ans, appariteur de Police et Godreuil Pierre Maximin, âgé de soixante deux ans, garde maritime, tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à quatre heures de l'après-midi, il a été trouvé par eux sur le rivage de Barfleur un cadavre de sexe féminin provenant d'après la notoriété publique du Trois-Mâts 'La Luna' naufragé le dit jour vers midi sous Gatteville et sur un rocher appelé Lequillebeuf. Le dit cadavre devant être inscrit sous le signalement suivant : âgée de vingt à vingt-cinq ans, forte corpulence ; Taille d'un mètre soixante sept centimètres, sourcils chatains ; nez fort, épaté ; menton rond ; visage rond : lèvre supérieure saillante ; bouche grande ; dents proéminentes à la mâchoire supérieure, oreille gauche portant une boucle en or avec un petit pois suspendu à la partie inférieure, au doigt médius de la main droite une bague de mission en cuivre portant une petite croix -illisible- chaton ; et n'ayant pour tout vêtement que des -illisible- en laine grise avec une bordure violette, des bas en laine petit bleu ayant le haut et le bout gris ainsi que noirs, nous nous en sommes assurés et les déclarants ont signé avec nous le présent acte de décès après que lecture leur en a été faite.
Signatures : Godreuil -illisible- T. Lamache

Acte n° 9

L'an mil huit cent soixante, le dix septième jour du mois de février à six heures du soir en la salle de la mairie, par devant nous Hay Pierre Antoine adjoint municipal remplissant par empêchement de Monsieur Le Maire les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de Barfleur, canton de quettehou, département de la Manche Sont comparus Les sieurs Lamache Jacques Thomas âgé de soixante cinq ans, appariteur de Police et Godreuil Pierre Maximin, âgé de soixante deux ans, garde maritime, tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à quatre heures dix minutes du soir ils ont trouvé sur le rivage de Barfleur un cadavre de sexe féminin provenant de la notoriété publique du Trois-mats Le Luna, naufragé le dit jour vers midi sous Gatteville sur un rocher appelé Le Quillebeuf. Le dit cadavre devant figurer sous le signalement suivant : âgée d'une trentaine d'années ; Taille d'un mètre soixante deux centimètres : visage ovales ; les joues creuses assez fortement colorées et amaigries : cheveux chatains ; front rond ; yeux paraissant bruns ; nez pointu ; bouche petite ayant une seule dent incisive à la mâchoire supérieure en avant, menton rond ; la tête nue ; les cheveux longs et en désordre. Le cadavre n'avait pour tout vêtement que deux paires de bas en laine l'une sur l'autre ; la première en laine noire a bordure grise en haut et le bout blanc ; La seconde en laine d'un gris clair avec une bordure grise plus foncée ainsi que nous nous en sommes assuré ; et lesdéclarants ont signé avec nous le présent acte de décès après que Lecture leur en a été faite.
Signatures : T. Lamache - Hay - Godreuil

Acte n° 10

L'an mil huit cent soixante, le dix septième jour du mois de février à six heures du soir en la salle de la mairie, par devant nous Hay Pierre Antoine adjoint municipal remplissant par empêchement de Monsieur Le Maire les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de Barfleur, canton de quettehou, département de la Manche Sont comparus Les sieurs Lamache Jacques Thomas âgé de soixante cinq ans, appariteur de Police et Godreuil Pierre Maximin, âgé de soixante deux ans, garde maritime, tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à quatre heures dix minutes du soir ils ont trouvé sur le rivage de Barfleur un cadavre de sexe masculin provenant d'après la notoriété publique du Trois-mâts Le Luna naufragé le dit jour vers midi sous Gatteville sur un rocher appelé Lequillebeuf, le dit cadavre devant être porté sous le signalement suivant en tout conforme au passeport trouvé sur lui et dont voici la teneur : Consulat de France à la nouvelle-orléans. Passeport numéro cinq cent dix huit. Signalement : agé de quarante cinq ans ; Taille un mètre soixante-huit centimètres, cheveux châtains ; front large, sourcils chatains, yeux gris ; nez gros ; bouche moyenne ; barbe brune ; menton rond ; Visage plein : Teint coloré ; Nous Cte Méjan, consul de France, chevalier de l'ordre Impérial de la légion d'honneur ; prions les autorités civiles et militaires de laisser passer de la Nouvelle Orléans au Havre Monsieur Pitout Jean-Pierre Désiré, natif de Neuville au Bois, département du Loiret demeurant à la Nouvelle-Orléans allant au Havre sur le navire américain Risfus-Charles. A la Nouvelle Orléans le douze octobre mil huit cent cinquante neuf Signé Cte Méjan. Vue pour Orléans Havre, Treize décembre mil huit cent cinquante neuf délégation de Monsieur Le Maire, le commissaire de police Signé (Illisiblement) Vu pour Bordeaux (Gironde) Orléans, le deux Janvier mil huit cent soixante. Pour le Préfet du Loiret, le commissaire central délégué Signé (Illisiblement). Vu pour le Havre, Bordeaux le Trente janvier mil huit cent soixante. Pour le Préfet, le commissaire central délégué, signé (Illisiblement). Vu pour la Nouvelle Orléans sur le navire Luna Havre le quatorze février mil huit cent soixante. Par délégation de monsieur Le Maire le commissaire de Police Signé (Illisiblement). Le cadavre était revêtu d'une redingote de fort drap noir. Dans la poche de cette redingote était un porte-feuille renfermant des lettres et des factures de commerce entr'autres une où se trouve indiqué le prix des montres qu'on a trouvées sur lui : trois dans une boîte et l'autre avec une chaîne en or dans la poche de son gilet de drap gris, à boutons de nacre gris ; il portait une blouse de laine grise ; une chemise de coton à petits carreaux bleu et blanc ; une camisole de tricot en laine blanche ; une camisole de santé en flanelle d'été de santé ; une cravate de coton noir ; un pantalon de drap gris à carreaux ; des bas gris en laine ; des bretelles grises tissées de caoutchoux ; une petite médaille en cuivre à l'effigie de Pie neuf et sur le bras droit un tatouage représentant un collier de harnais au millésime de mil huit cent vingt-un ainsi que nous nous en sommes assuré : et les déclarants ont signé avec nous le présent acte de décès après que Lecture leur en a été faite.

Signatures : Godreuil - Hay - T. Lamache

Acte n° 11

L'an mil huit cent soixante, le dix septième jour du mois de février à six heures du soir en la salle de la mairie, par devant nous Hay, Pierre Antoine, adjoint municipal remplissant par empêchement de Monsieur Le Maire les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de Barfleur, canton de quettehou, département de la Manche Sont comparus Les sieurs Lamache Jacques Thomas âgé de soixante cinq ans, appariteur de Police et Godreuil Pierre Maximin, âgé de soixante deux ans, garde maritime, tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à quatre heures un quart du soir ils ont trouvé sur le rivage de Barfleur un cadavre de sexe féminin provenant d'après la notoriété publique du Trois-mâts Le Luna naufragé le dit jour vers midi sous Gatteville sur un rocher appelé Lequillebeuf, le dit cadavre devant être porté sous le signalement suivant : agée de vingt à vingt-cinq ans ; d'une forte constitution, le teint pâle comme les personnes blondes, taille d'un mètre soixante-six centimètres ; cheveux blond clair, front rond ; sourcils blonds ; yeux bleus ; nez gros et épaté, bouche moyenne ; menton rond ; visage rond ; Les vêtements du dit cadavre consistent en un corset en indienne à carreaux brunatres ; un second corset d'indienne bleue à pois blancs ; une camisole de cooton batonnée ; une chemise de toile marquée des lettres KD ; un jupon de laine noir et marron à carreaux ; un caleçon de coton cotelé ; des bas de laine gros bleu ; dans la ceinture du caleçon trois pièces de vingt francs ; pas de chaussures, ainsi que nous nous en sommes assuré ; et les déclarants ont signé avec nous le présent acte de décès après que lecture leur en a été faite.
Signatures : T. Lamache --- Hay --- Godreuil

Acte n° 12

L'an mil huit cent soixante, le dix septième jour du mois de février à six heures du soir en la salle de la mairie, par devant nous Hay, Pierre Antoine, adjoint municipal remplissant par empêchement de Monsieur Le Maire les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de Barfleur, canton de quettehou, département de la Manche Sont comparus les sieurs Lamache Jacques-Thomas âgé de soixante cinq ans, appariteur de Police et Godreuil Pierre Maximien, âgé de soixante deux ans, garde maritime, tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à quatre heures un quart du soir ils ont trouvé sur le rivage de Barfleur un cadavre de sexe féminin provenant d'après la notoriété publique du Trois-Mâts Le Luna naufragé le dit jour vers midi sous Gatteville sur un rocher appelé Lequillebeuf, le dit cadavre devant être inscrit sous les signalement suivant : agée d'environ soixante ans : d'une constitution ordinaire : la tête petite ; Taille d'un mètre soixante-trois centimètres ; chevaux chatains ; front rond ; sourcils chatains ; yeux bleus ; nez petit et un peu épaté ; bouche moyenne; menton rond ; visage rond. Les vêtements du cadavre consistent en une camisole en tricot en laine grise ; un corset petit bleu ; une chemise de laine blanche -illisible- ; une chemise de toile ; une jupe en coton d'une couleur grisâtre ; une seconde jupe de laine à carreaux vert et gris. Dans la ceinture du corset se trouvaient des pièces de monnaie des Etats-Unis d'amérique pouvant avoir chacune une valeur d'un franc et dix-sept ayant une valeur de deux francs à deux francs cinquante centimes, on en comptait soixante douze en tout ; elles étaient cousues deux par deux tout autour du corset ; ainsi que nous nous en sommes assuré ; et les déclarants ont signé avec nous le présent acte de décès après que lecture leur en a été faite.
Signatures : T. Lamache -- Hay -- Godreuil

Acte n° 13

L'an mil huit cent soixante, le vingt-unième jour du mois de février à deux heures de l'après midi en la salle de la mairie, par devant nous Hay, Pierre Antoine, adjoint municipal remplissant par empêchement de Monsieur Le Maire les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de Barfleur, canton de quettehou, département de la Manche sont comparus les sieurs Lepart Charles françois âgé de trente sept ans, syndic des gens de la mer et Lamache Jaques Thomas age de soixante cinq ans, appariteur de Police, tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à une heure d'après midi, ils ont trouvé sur le rivage de la mer dans le port du lieu dit ; un cadavre de sexe féminin provenant d'après la notoriété publique du trois-Mâts Le Luna naufragé le dit jour le dix sept février courant vers midi sous Gatteville sur un rocher appelé Lequillebeuf, le dit cadavre portant le signalement suivant : agée d'environ vingt-sept ans ; Taille d'un mètre Soixante-dix centimètres ; cheveux bruns, front bas ; sourcils bruns, yeux bruns ; nez ordinaire ; bouche moyenne ; menton rond ; Teint frais et fortement coloré. Les vêtements du cadavre se composent d'un corset brunâtre, d'une camisole ou canezoux brun apois ; des boucles d'oreilles rondes en or : un corset à lacet a petits carreaux bleuâtres et renfermant dans la doublure une pièce de vingt francs en or ; chemise de toile forte marquée KF ; un bonnet de nuit autour du cou ; une jupe à carreaux bleu sur bleu ; une poche renfermant une bourse à charnière en cuivre gris entièrement vide ; un chapelet une petite glace de poche ronde ; une deuxième jupe en laine brune ; un caleçon de coton rayé ; des bas de laine gris en haut et noirs en bas ; un mouchoir blanc marqué KF ainsi que nous nous en sommes assuré : et les déclarants ont signé avec nous Le présent acte de décès après quelecture leur en a été faite. Deux mots rayés nuls.
Signatures : T. Lamache --- Hay --- C. Lepart

Acte n° 19

L'an mil huit cent soixante, le huitième jour du mois de mars à huit heures du matin en la salle de la mairie, par devant nous Hay, Pierre Antoine, adjoint municipal remplissant par empêchement de Monsieur Le Maire les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de Barfleur, canton de quettehou, département de la Manche sont comparus les sieurs Ravenel Jean âgé de trente huit ans, instituteur et Lamache Jacques Thomas agé de soixante cinq ans, appariteur de police, tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à six heures du matin, ils ont trouvé sur le rivage de Barfleur près de l'endroit Le Colombier un cadavre de sexe masculin provenant d'après la notoriété publique du trois-Mâts Le Luna naufragé le dix sept février dernier vers midi sous Gatteville sur un rocher appelé Le Quillebeuf, le dit cadavre portant le signalement suivant : agé de quarante à quarante-cinq ans ; Taille un mètre quatre vingt centimètres ; d'une forte constitution, la tête dépouillée de cheveux au sommet ; et à la partie postérieure se trouvent des cheveux noirs ; la figue ovale ; le front dénudé : les sourcils sont enlevés : les yeux décomposés et en partie détruits ; le nez très endommagé mais assez fort et épaté ; la bouche grande ; les lèvres fortes ; le visage ovale ; le menton rond et portant quelques brins de longue barbe ce qui fait supposer qu'il portait une forte mouche. Le dit cadavre est presque complètement nu ; il n'a pour tout vêtement qu'un caleçon de coton blanc ; une paire de bas de laine verte et des souliers paraissant en cuir vernis fermant en avant par un -illisible- ; les semelles sont chevillées sans couture ; une cravate noire est au cou du dit cadavre ; ainsi que nous nous en sommes assuré ; et les déclarants ont signé avec nous le présent acte de décès après que lecture leur en a été faite.
Signatures : T. Lamache --- Hay --- Ravenel

Acte n° 20

L'an mil huit cent soixante, le huitième jour du mois de mars à huit heures du matin en la salle de la mairie, par devant nous Hay, Pierre Antoine, adjoint municipal remplissant par empêchement de Monsieur Le Maire les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de Barfleur, canton de quettehou, département de la Manche sont comparus les sieurs Ravenel Jean âgé de trente huit ans, instituteur et Lamache Jacques Thomas agé de soixante cinq ans, appariteur de police, tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à six heures du matin, ils ont trouvé sur le rivage de Barfleur près de l'endroit Le Colombier un cadavre de sexe masculin provenant d'après la notoriété publique du trois-Mâts Le Luna naufragé le dix sept février dernier vers midi sous Gatteville sur un rocher appelé Le Quillebeuf, le dit cadavre portant le signalement suivant : âgée d'environ cinquante ans, mesurant un mètre quarante centimètres ; le crâne est en partie dépouillé de tissus; le front aussi dépouillé laissant apparaître les os pariétaux ; le nez est en partie détruit ainsi que les yeux ; la bouche assez grande ; les lèvres fortes ; le menton un peu pointu et le visage ovale. Les vêtements du cadavre consistent en un corset sans manches ; un second corset rayé blanc et violet ; la couleur du premier est jaune et verte, et un tablier de coton gris à carreaux blancs ; une jupe bleue avec une poche contenant des gants gris ; d'un caleçon de coton rayé ; des bas de laine dont le haut est blanc et le pied noir ; d'une seconde paire de bas de laine grise à bout blanc ; au doigt indicateur de la main droite retrouvé une bague en or dont le chaton porte un losange ainsi que nous nous sommes assuré ; et les déclarants ont signé avec nous le présent acte de décès après que lecture leur en a été faite. Un mot surchargé, bon.
Signatures : T. Lamache --- Hay --- Ravenel

Acte n° 24

L'an mil huit cent soixante, le cinquième jour du mois d'avril à dix heures du matin en la salle de la mairie, par devant nous, Maire officier de l'état civil de la commune de Barfleur, canton de quettehou, département de la Manche sont comparus les sieurs Lamache, Jacques Thomas agé de soixante six ans, appariteur de police et Ravenel Jean âgé de trente huit ans, instituteur et tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui à neuf heures du matin, ils ont trouvé sur le rivage de Barfleur près le grand quai, un cadavre apparaissant de sexe masculin provenant d'après la notoriété publique du trois-Mâts Luna naufragé, le dix sept février dernier vers midi sous Gatteville sur un rocher appelé Le Quillebeuf, le dit cadavre portant le signalement suivant : agé d'environ quarante ans, taille d'un mètre soixante quinze centimètres, entièrement décomposé, n'ayant pour tout vêtement qu'une paire de bas de laine blanche, la tête entièrement dépouillé des parties charnues, les yeux, le nez et toutes les parties charnues de la face n'existant plus, les bras réduits ainsi que les jambes à l'état de squelette ; le tronc seul en entier ainsi que le ventre dont la peau n'était pas encore détruite quoique dans un état de décomposition assez avancé ainsi que nous nous en sommes assuré ; et les déclarants ont signé avec nous le présent acte de décès après que lecture leur en a été faite.
Signatures : T. Lamache --- Dalidan --- Ravenel

Acte n° 25

L'an mil huit cent soixante, le vingt cinquième jour du mois d'avril à dix heures et demie du matin en la salle de la mairie, par devant nous, Maire officier de l'état civil de la commune de Barfleur, canton de quettehou, département de la Manche sont comparus les sieurs Lamache, Jacques Thomas agé de soixante six ans, appariteur de police et Ravenel Jean âgé de trente huit ans, instituteur et tous les deux domiciliés à Barfleur lesquels nous ont déclaré qu'aujourd'hui vers neuf heures et demie du matin, ils ont trouvé sur le rivage de Barfleur à l'endroit appelé La Bretonne, un cadavre de sexe féminin provenant d'après la notoriété publique du trois-Mâts Luna naufragé, le dix sept février dernier vers midi sous Gatteville sur un rocher appelé Le Quillebeuf, le dit cadavre portant le signalement suivant : agée de vingt-cinq à trente ans

Page351

Lien interne