Porte de Ponts

De Wikimanche

La Tourelle en 1884, par Taylor

La porte de Ponts est un ancien monument d'Avranches.

Au Moyen Âge, la ville, ceinte de fortifications, s'ouvrait au nord-est par la porte de Ponts. C'était l'accès à Ponts, bourg situé au pied de la colline.

Comme la porte Baudange au sud, cette entrée de la ville (et accès à son château) était défendue par deux grosses tours, la « Tourelle » et la « Barbacane ».[1]

Dans la geôle, jadis située près de l'une des deux tours, fut emprisonné pendant la Révolution, le chevalier Jacques Destouches, de Granville. Les chouans tentèrent de le faire évader en incendiant la prison. Ce fut un échec. Cet épisode fameux figure dans le « Chevalier Destouches », roman de Jules Barbey d'Aurevilly, publié en 1864.[1]

Les aménagements urbains des 19e et 20esiècles ont raison de cette porte médiévale. La « Barbacane » est rasée en 1810 pour faciliter l'accès à la vieille ville. La « Tourelle » s'effondre en 1919, elle est remplacée en 1933 par une villa de type méditerranéen, atypique dans la région.[1]

Elle se situait au carrefour de la rue de Geôle avec la rue de Lille. Près du Scriptorial, l'emplacement de la Barbacane est tracé au sol.

Galerie d'images

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Panneau d'information à l'emplacement de la Barbacane