Port Chantereyne

De Wikimanche

(Redirigé depuis Port-Chantereyne)
Vu de la gare maritime.
Premiers aménagements de Chantereyne avant le port.
Cale en construction.

Port Chantereyne est un équipement maritime de la Manche, situé à Cherbourg-Octeville.

C'est le port de plaisance principal de Cherbourg. Chaque année, quelque 8 000 bateaux y font escale, ce qui en fait le port de plaisance français le plus fréquenté, après Cannes (Alpes-Maritimes).

Port Chantereyne accueille régulièrement de grands événements nautiques : Solitaire du Figaro, Tour de France à la voile, Tall Ship's Race...

Depuis 1976, et jusqu'en 2023, Port Chantereyne est géré par la Ville de Cherbourg [1]. Il est récompensé d'un pavillon bleu en 2013.

Histoire

Le conseil municipal de Cherbourg décide sa réalisation en 1972, devant la plage Napoléon, pour remplacer l'ancien port, situé dans l'avant-port de commerce, le long du quai de Caligny. Il est mis en service le 15 mai 1975 [2]. Un yacht britannique, l'Ariel, de Hamble, est le premier à s'amarrer aux pontons. Le port n'offre à ce moment que quatre pontons et 250 places. Après encore quelques aménagements, sa capacité est portée à 610 places. Port Chantereyne est officiellement inauguré en septembre 1976.

Dans la nuit du 15 au 16 octobre 1987 une violente tempête détruit le port de plaisance à 90%. 12 bateaux coulent et plus de 600 sont endommagés sur 700 [3]. « Le spectacle des bateaux se dressant les uns contre les autres et des pontons qui s’enchevêtraient était hallucinant », raconte le capitaine des pompiers de Cherbourg. Nous avons sauvé une douzaine de navigateurs anglais et français qui dormaient à bord de leurs yachts lorsque le vent s’est déchaîné. » [4]. Le montant des dégâts est chiffré à 10 millions de francs [5].

Le 6 juillet 1988 le nouvel équipement du port est inauguré.

Depuis 2002, Port Chantereyne obtient chaque année le Pavillon bleu d'Europe récompensant ses efforts pour préserver l'environnement, et notamment la qualité de l'eau.

Depuis 2007, un syndicat mixte assure la gestion.

Capacité

Port Chantereyne offre 1 248 places réparties sur 19 pontons, dont 250 réservées aux visiteurs. Il est accessible à toute heure aux bateaux ayant un tirant d'eau inférieur à 2,50 m et jusqu'à 25 m de long. Il disposait, à l'origine, de 609 places [6].

Un projet de 13 millions d'euros prévoit la création de 500 places supplémentaires, l'aménagement d'une digue de 500 m, d'une aire de 1 500m² et d'un quai d'armement, ainsi que la création d'un parking à bateaux de 150 places ,d'un parking automobile de 250 places et d'un port à sec de 200 places [1]. Les travaux sont prévus pour commencer en 2018 et durer deux ans [1].

Équipements

- yacht-club : bar
- restaurant
- hôtel
- station-service : gazole, sans plomb 98 (paiement par carte bancaire)
- 16 WC- 24 douches (5 sites)
- cale de mise à l'eau - bennes sélectives à déchets - pompes pour eaux et huiles usagées ...

Capitainerie

Elle est ouverte de 7 h 30 à 23 h d'avril à septembre et de 8 h à 17 h le reste de l'année [7].

Grutage

L'élévateur à bateaux effectue en moyenne 1 300 manœuvres par an. Quatre marins y sont affectés [7].

Un nouvel élévateur est mis en service début 2017, qui permet de soulever des bateaux de 40 tonnes au lieu de 30 : coût 255 000 € [8].

Fréquentation

11 200 bateaux en 2008, 10 117 en 2007.

Emploi

Port Chantereyne emploie une douzaine de salariés permanents, auxquels s'ajoutent une quinzaine de jeunes en saison estivale [7].

Administration

Adresse : Port Chantereyne
50100 Cherbourg-Octeville
Tél. 02 33 87 65 70
Fax 02 33 53 21 12
Courriel : capitainerie@ville-cherbourg.fr

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Port Chantereyne va s'agrandir et se réorganiser », Ouest-France, 28 novembre 2015.
  2. « Nos années 70 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2012, p. 156.
  3. alertesmeteo.com, site internet (lire en ligne).
  4. « Charles Pasqua hier soir à Cherbourg pour constater l'ampleur des dégâts », La Presse de la Manche Dimanche, 18 octobre 1987.
  5. « Il y a 30 ans, la grande tempête frappait la Manche », La Presse de la Manche, 16 octobre 2017
  6. « 120 ans en Cotentin 1889-2009 », La Presse de la Manche, hors-série, novembre 2009, p. 184.
  7. 7,0 7,1 et 7,2 « 24 heures avec... Port Chantereyne », Cherbourg-Octeville Magazine, n° 144, juillet-août 2012.
  8. « Un élévateur plus puissant pour la plaisance », C ma ville, n° 6, février 2017.

Lien interne

Lien externe