Pointe de la Roche-Gautier

De Wikimanche

Grève de Hérel et pointe de la Roche-Gautier.

La pointe de la Roche-Gautier est un promontoire rocheux de la Manche situé à Granville.

On y a une « belle vue » sur le port de Granville [1].

Histoire

En 1790, un fortin y est édifié à flanc de falaise pour défendre l'entrée du port de Granville[2].

C'est de là que les Vendéens canonnèrent la ville lors du célèbre siège de 1793 [1]. On y enterre les condamnés qui s'étaient compromis avec les Vendéens[2].

Le fortin est modernisé sous la Restauration (1815-1830), puis déclassé en 1890 et vendu à un membre de la famille Hugon[2]. Il est revendu au début du 20e siècle à M. Gosselin qui projette, en vain, d'en faire un lieu de villégiature pour les Anglais et le cède à Ernest Lefrant[2]. Après un long procès opposant la ville et les héritiers, M. Lebert, ancien officier du 2e régiment d'Infanterie, y habite jusqu'à son expulsion par l'occupant allemand dans les années 1940.

Le fortin devient ensuite propriété de la Compagnie Lebon (usine à gaz de Granville) qui y loge du personnel, puis propriété d'EDF[2].

Dans les années 1950, l'entreprise Lebon distribue des jardins ouvriers, la ville les rachète en 2003 et en fait des jardins familiaux[3].

Situation

Elle est délimitée au nord par la grève de Hérel et le bassin d'évolution et au sud par la plage d'Hacqueville.

Elle est longée par le chemin de randonnée GR 223.

La plus grande partie du plateau est une propriété privée : le domaine du château de la Roche-Gautier.

Chargement de la carte...

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « Normandie », Les Guides Bleus, éd. Hachette, 1921, p. 446.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Groupe de généalogie et d'histoire, Université Inter-Âges de Granville, Granville... en flânant dans tes rues, éd. Ocep, Coutances 1994.
  3. « Ils cultivent avec bonheur leurs jardins familiaux », Ouest-France, 8 avril 2009.

Liens internes