Plage Napoléon (Cherbourg-Octeville)

De Wikimanche

(Redirigé depuis Plage Napoléon)
La plage Napoléon.

La plage Napoléon est une ancienne plage de Cherbourg.

Elle prolonge la place Napoléon et se situe entre l'arsenal et la petite jetée.

Histoire

Premiers aménagements de la Plage verte et de Chantereyne.

La plage est créée en 1932 sur proposition du cirier Louis Adrien Macé [1]. Elle remplace la plage des Mielles détruite par la construction de la darse transatlantique [2]. Pour lui donner sa fonction, on y amène 200 000 m³ de sable, pris sur la plage détruite [3]. L'ensablement est achevé en 1932 [3]. Elle tient son nom de la statue équestre de Napoléon Ier qui sépare la plage de la place Napoléon.

Le 29 juillet 1933, un établissement de bains est inauguré [4]. Dirigé par Ernest Veziano, restaurateur rue au Blé, il se compose d'un bar et de cabines de bain [4]. Un maître-nageur à bord d'un canot se tient au bord de la plage, « prêt à intervenir, en cas de besoin » [4].

Sa proximité du centre-ville en fait un lieu populaire de divertissement et de repos. Elle est très fréquentée aux beaux jours par l'ensemble de la population cherbourgeoise, et particulièrement les jeunes et les mères de famille et leurs enfants.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands fortifient la plage qui constitue ainsi un élément du mur de l'Atlantique. Le 24 juillet 1941, plusieurs bombes tombent sur la plage lors d'un bombardement anglais contre les installations portuaires et l'arsenal, faisant 14 morts et une soixantaine de blessés [3]. Après le débarquement, et dans l'attente de la remise en état du port de commerce, l'armée américaine ouvre une brèche dans le mur antichar pour pouvoir utiliser la plage comme lieu de déchargement de son matériel, en particulier à l'aide des célèbres camions amphibies "DUKW 353" roulant sur des pistes inclinées en béton.

La paix revenue, la plage Napoléon est de nouveau très fréquentée. Les murs, les casemates et les blockhaus restant en place sont utilisés pour s'abriter du vent. L'arrivée et le départ des paquebots transatlantiques constituent un spectacle de choix pour les habitués. Un des blockhaus situé à proximité de la statue de Napoléon est enterré sur place dans les années 1950.

Plusieurs noyades endeuillent la vie de la plage.

La plage cesse d'exister lors de la construction de Port Chantereyne, inauguré en 1975, pour être transformée en espace vert, d'où sa nouvelle appellation de « plage verte ».

Situation

Chargement de la carte...


Notes et références

  1. Jacques Macé, « Histoire d'une famille : les Macé », Annales de Normandie, hors-série, vol. 1, n° 1-2, 1982, p. 389.
  2. Michel Hébert et Philippe Coligneaux, Cherbourg, coll. Mémoire en images, éd. Charles Corlet, 1996, p. 82.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Bernard Launey, Cherbourg 1900-1975, éd. La Dépêche, 1976, p. 54.
  4. 4,0 4,1 et 4,2 « L'établissement de bains de la plage Napoléon a été inauguré », Cherbourg-Éclair, 30 juillet 1933.

Articles connexes

Lien externe