Piscine Tournesol de Granville

De Wikimanche

Vue générale.
Piscine découverte.

La piscine Tournesol est un équipement sportif de la Manche, sis boulevard des Amériques, à Granville.

Une autre piscine « Tournesol » est construite à Octeville.

Histoire

En 1969, un plan national des « 1 000 piscines » est lancé par le ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, pour développer la pratique de la natation pour tous par la construction de piscines standardisées et à faible coût. Plusieurs modèles sont adoptés : Iris, Plein-Ciel-Plein-Soleil, Caneton et Tournesol.

Parmi les 183 piscines « Tournesol » réalisées par Bernard Schoeller, associé à l'ingénieur Thémis Constantinidis pour la structure, celle de Granville est installée boulevard des Amériques, en 1980 [1]. En 2008, elle intègre la Cité des Sports.

Évoquant une soucoupe volante, 36 arcs portent une coupole de 6 mètres de haut couverte de tuiles en polyester, un sur deux étant percés par des hublots. Un tiers des arcs est escamotable pour permettre une ouverture à 120° l'été. Le bassin de 25 mètres a une profondeur de 1,20 à 2,10 mètres.

Elle ferme définitivement le 15 avril 2018 après trente-huit années de service[2]. La municipalité souhaite conserver la structure, élément du patrimoine granvillais, et lui cherche une deuxième vie[1].

Elle est supplantée par le nouveau centre aquatique de Granville.

Le 28 novembre 2019, le conseil municipal valide le projet d'implantation d'une vague artificielle pour la pratique du surf, baptisée citywave ; la société Iflux qui développe le concept bénéficiera d'un bail emphytéotique de 30 ans, avec un loyer mensuel de 1 000 euros[3].

Fréquentation

En 2017, elle accueille 217 000 usagers [2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « La piscine Tournesol vit ses derniers jours », Ouest-France, 23 mars 2018.
  2. 2,0 et 2,1 « La piscine Tournesol ferme ses portes », Dimanche Ouest-France, 15 avril 2018.
  3. « Du surf dans la piscine Tournesol », La Manche Libre, 7 décembre 2019.

Lien interne