Pierre Yver

De Wikimanche

Pierre Yver, né à Ranchy (Calvados) le 8 février 1768 et mort à Paris le 10 septembre 1826, est un homme politique de la Manche.

Biographie

Fils de Pierre Yver, laboureur, et de Marie Morel, il est propriétaire à Saint-Lô. Conseiller d'arrondissement de cette ville sous l'Empire, membre du conseil général de la Manche de septembre 1814 à sa mort, en 1826, il est est élu député de la Manche le 22 août 1815 et siège jusqu'en 1816 dans la majorité ultraroyaliste de la chambre dite « introuvable ». Il se retire de l'élection en 1816.

Il est élu de nouveau le 13 novembre 1822 comme député du 1er arrondissement de la Manche (Saint-Lô) contre Pierre Sivard de Beaulieu et siège sur les bancs de la majorité jusqu'à sa mort, en 1826. Il est remplacé par Pélage Adélaïde de Lorimier.

Famille

Il a contracté deux mariages. Du premier, avec Jacqueline Françoise Bernard, sont issus :

En secondes noces, Pierre Yver se marie à Jeanne Marie Rose Adélaïde Dagobert de Fontenille (1782-1838), fille du général Luc Dagobert de Fontenille. Il devient alors beau-frère de Michel Jacques François Achard (1778-1865), général, baron d'Empire, conseiller général de Saint-Clair-sur-l'Elle entre 1857 et 1864, Pair de France, sénateur entre 1852 et 1865. Ils ont un garçon et trois filles dont :

  • Aimé Blanche Yver, mariée à Théodore Labbey, maire d'Asnelles (Calvados). De leur union naît :
    • Delphine Blanche Labbey, mariée à Louis Charles François Lemonnier de Gouville, président du tribunal de Saint-Lô, dont l'un des arrières petits-fils est Jean Deuve ;
    • Félicie Labbey, mariée à Sylvain Jourdain, professeur à la Faculté de Nancy.

Sources

  • Adolphe Robert, Edgar Bourloton et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français (1789-1889), 1889
  • Grands notables du Premier Empire, Éd. du Centre national de la recherche scientifique, 1986

Liens internes

Lien externe