Pierre Rouxel

De Wikimanche

Pierre Louis Jean Rouxel, né à Équeurdreville le 24 juillet 1921 [1] et mort à Falaise (Calvados) le 30 septembre 2016 [2], est un résistant FFI-FTP de la Manche.

Pierre Rouxel 1943

Biographie

Pierre Rouxel est le fils de Pierre (Eugène) Rouxel (1898-1963) et de Marie Lamotte (1893-1972), instituteurs, syndicalistes SNI, militants communistes et résistants de la Manche pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il entre dans la lutte clandestine contre l’occupant et le régime de Vichy dès septembre 1940, parmi les Jeunesses communistes, alors qu’il est étudiant à la faculté des sciences de l’université de Caen (Calvados).

Il est arrêté une première fois le 30 janvier 1941 à la suite d’une distribution de tracts et condamné pour ce motif à six mois de détention [1] . Il effectue sa peine dans les prisons de Caen et de Falaise (Calvados). Libéré le 13 juillet 1941 mais attendu à sa sortie de prison par les agents de la Gestapo, il leur échappe grâce à sa demi-sœur Juliette Defrance - en contact avec le partisan caennais Roger Bastion -.

Passé en zone libre, Pierre Rouxel s’inscrit à l’université de Toulouse (Haute-Garonne) et poursuit son activité résistante sous l’égide du Front patriotique des jeunes (Front national : mouvement de Résistance créé par le Parti communiste clandestin).

Il est arrêté de nouveau le 5 décembre 1941 par la police de Vichy sur ordre de la Gestapo. Interné puis relâché, Pierre Rouxel intègre un maquis de la Creuse et participe à la libération de Guéret. Intégré à la fin de 1944 dans l'Armée française de Libération, il poursuit la guerre au-delà de la frontière. Capitaine FTP, il est homologué lieutenant FFI[3].

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 2016.
  2. « Acte de décès n° 232 - État-civil de Falaise - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 2016.
  3. C.A. n° 22 989 du 9 août 1950.

Source