Pierre Lebrun (1881)

De Wikimanche

Pierre Auguste Lebrun, né à Notre-Dame-de-Cenilly le 8 juin 1881 et mort dans la même commune le 15 mai 1957, est une personnalité remarquable de la Manche, « Juste parmi les nations ».

Biographie

Pierre Lebrun est le fils d'Auguste Lebrun, maréchal, âgé de trente-et-un ans et de Marie Blanchet, vingt-deux ans. Il épouse à Saint-Lô le 4 octobre 1910, Marthe Jamard, boulangère, avec qui il a un fils, Alfred.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, en mars 1943, à la demande de sa belle-sœur Germaine et sa nièce Simone qui habitent Paris, dans le 20e arrondissement, il recueille une jeune fille juive, Denise Wolnerman, fille d'émigrés polonais, dans leur boulangerie. Il y vit avec sa femme Marthe, leur fils Alfred, et leur nièce Christiane Jamard. Le couple, des Catholiques pratiquants, accueillent Denise immédiatement. La fillette a une fausse identité, Denise Volner, et les Lebrun racontent à leurs voisins qu’elle est la petite-fille d’amis parisiens qui redoutent que les bombardements mettent en péril leur famille. Denise va à l’école et participe même au catéchisme. Seuls les adultes de la famille Lebrun, ainsi que le curé et l’instituteur de Denise, savent qu’elle est juive. Le danger de dénonciation est réel car les soldats allemands fréquentent la boulangerie et le café tenus par les Lebrun.

En août 1944, Paris est libéré et peu après, Simone Jamard ramène Denise dans sa famille. Denise continue à rendre visite à ses sauveteurs tous les étés jusqu’en 1949, et maintient un contact étroit avec la femme d’Alfred Lebrun, jusqu’à son décès en 1997.

Le 30 mars 2009, l’Institut Yad Vashem Jérusalem décerne le titre de Justes parmi les Nations à Pierre Lebrun et à son épouse Marthe.

Article connexe

Lien externe