Pierre-Jean Ménard

De Wikimanche

Pierre-Jean-Eugène Ménard, né à Pontorson le 17 novembre 1881, mort à Menton (Alpes Maritimes) le 4 mai 1919, est un militaire, un médecin et un écrivain de la Manche.

Ancien interne des hôpitaux de Paris, il est affecté médecin aide major de première classe au service de santé [1]

Il publie des articles dans Paris médical, la revue du clinicien et un livre : La Fierté de vivre, aux éditions Athéna en 1917, réédité en 1921 et 1922 par Henri Bergson qui le préface [2].

Il est mort à l'hôpital complémentaire n° 69 de Menton d'une maladie contractée en service [1].

Il est enterré à Pontorson.[2].

Distinctions

  • Croix de guerre [2]
  • Inscrit au Panthéon, Mort pour la France parmi les 560 écrivains combattants recensés par l'association des écrivains combattants [2]

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 memoire des hommes[1], consulté le 10 novembre 2016.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 « Un écrivain pontorsonnais inscrit au Panthéon », Ouest-France, 9 novembre 2016.