Philippe Pinel

De Wikimanche

Philippe Pinel, né en 1825 et mort aux Écréhou en 1896, est une personnalité pittoresque de la Manche.

Le roi des Écréhou

Comme celui des Minquiers, le plateau des Écréhou appartient encore à la France (ils sont revenus à la Grande-Bretagne en 1953) quand le sieur Philippe Pinel, venu de Jersey et né en 1825, s’installe sur l’îlot principal de ce petit archipel de rochers redoutés des navigateurs. Il serait plus exact de dire qu’il en prend possession car, jusqu’à sa mort, il considéra l’îlot comme son domaine.

Cela se passe en 1845. Philippe Pinel est un fameux contrebandier qui fait du trafic de tabac et d’alcools entre la France et l’Angleterre. Dès son arrivée, il y construit un véritable bunker de granit dans lequel il devait passer plus de cinquante ans, vivant de provisions apportées par des pêcheurs et des « collègues » contrebandiers.

À partir de 1863, celui qui s’est proclamé « roi des Écréhou » reçoit aussi la visite de nombreux curieux et de quelques célébrités intrigués par ce personnage légendaire, souverain sans sujet si l’on excepte une grive apprivoisée.

Pendant un an, une femme, une certaine Jeanne Amont, vient partager sa solitude au milieu du désert aquatique. Cette « reine » lasse d’être battue comme plâtre par son ivrogne de compagnon, grand amateur de gin, de whisky et de cognac, prend un jour la fuite sur un bateau de passage.

Pinel, lui, reste à son poste même lorsque l’Angleterre envahit les Écréhou en 1883 et y construit un hôtel qui ne voit jamais descendre un seul touriste. Ce personnage pittoresque et peu recommandable meurt en 1896 sur son lit de varech séché.

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541147

Article connexe