Phare de la pointe d'Agon

De Wikimanche

Phare de la pointe d'Agon
Vue du phare de la pointe d'Agon, 2010

Le Phare de la pointe d'Agon est un feu de signalisation maritime de la Manche.

Histoire

Un fort est construit à la pointe d'Agon en 1747 dans le but de défendre l'entrée des havres de Regnéville-sur-Mer et de Coutainville. Il est démoli à partir de 1776 par les marées. Ce fort figure sur la carte de Cassini (feuillet de Coutances, 1754-1759).

Inauguré en 1856, le phare d'Agon se dresse à l'emplacement de l'ancien fort. Le feu est à 2 occlusions toutes les 5 secondes (autrement dit, un éclair long suivi d'un éclair court) et blanc avec un secteur rouge vers l'ouest.

Selon un témoignage du début du 20e siècle (le capitaine Le Roi, regnévillais et plus de vingt fois cap-hornier), la pointe d'Agon s'étant considérablement étendue depuis vers le sud au fil des ans, les navires qui entraient ou sortaient du havre de Regnéville passaient, avant la guerre de 1914-1918, à moins de cent mètres du phare. Maintenant, la passe est à un bon kilomètre plus au sud.

Dans la nuit du 27 au 28 décembre 2018, la majeure partie de la toiture en zinc du phare est volée [1]. Elle est remplacée en novembre 2019 [2].

Accès

De l'office de tourisme de Coutainville, prendre la rue de la Chapelle, continuer tout droit en prenant la rue du Docteur Lemoine, puis suivre la direction Pointe d'Agon.

Notes et références

  1. « Manche : la toiture en zinc du phare de la Pointe d'Agon volée », La Manche Libre, site internet, 31 décembre 2018 (lire en ligne).
  2. « Agon-Coutainville : une toiture toute neuve pour le phare après le vol », La Manche Libre, site internet, 5 novembre 2019.

Liens internes

Lien externe