Phare de Carteret

De Wikimanche

Le phare et le sémaphore avant 1944
Le phare et le sémaphore en 2009

Le phare de Carteret est bâti sur la falaise du cap de Carteret, sur la commune de Barneville-Carteret.

Il domine la mer d'environ 80 mètres, ce qui permet à ses éclats (4 courts et 2 longs toutes les 30 secondes) d'être vus à environ 50 kilomètres par temps clair [1].

Historique

Le phare est édifié en 1837 sur la falaise du cap de Carteret. Il s'agit d'une tour carrée sur un bâtiment rectangulaire. En 1870, sont ajoutées deux maisons pour les gardiens.

Électrifié en 1937, il est en partie détruit par un bombardement aérien en 1944 [1]. Il est restauré à l'identique et remis en service le 25 février 1946 [1].

Le dernier gardien quitte les lieux en 2012 [2]. Grâce à l'association des amis de la chapelle Saint-Louis et de la mairie, il est ouvert au public en 2016 [2].

Le 6 juillet 2019, il accueille gratuitement le public pour fêter ses 180 ans [3].

Caractéristiques

  • hauteur = 18 m
  • élévation = 83,90 m
  • portée = 26 milles nautiques
  • feux = Blanc à éclats (2+1), 15s
  • optique = 6 panneaux, focale 50 cm
  • lanterne = Lampe halogène 650w - Ø 3 m
  • aide sonore =
  • visitable = en 2016, jusqu'au 18 septembre (sauf 3, 5 et 12 septembre)[2]
  • habité = oui
  • automatisation = 1976

Source

  • Notice n° IA50000605, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Barneville-Carteret, station balnéaire classée, brochure promotionnelle, Office de tourisme de Barneville-Carteret, 1er trimestre 2011, p. 28.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 La Manche Libre. Spécial vacances, 27 août 2016.
  3. « Des animations pour les 180 ans du phare de Carteret », La Presse de la Manche, site internet, 6 juillet 2019.

Article connexe