Paul Talboutier

De Wikimanche

Paul Talboutier, né le 16 août 1929, mort le 2 décembre 2010, est une personnalité militaire et scientifique liée au département de la Manche.

Après trois années au Prytanée Militaire, Paul Talboutier intègre l’ École polytechnique en 1949.

Entré dans le corps du Génie Maritime en 1951, il sort de l’école d’application en 1954, major de sa promotion. Il rejoint en première affectation l’équipe formée autour de Roger Brard pour lancer les études du premier sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) français, qui donnera plus tard le Gymnote après l’abandon de la filière à uranium naturel pour le réacteur.

Il gagne alors Cherbourg où il fait ses armes sur les sous-marins type Narval.

Placé à la tête de la section Études/Essais, il lance le développement des sous-marins nucléaires lanceur d'engins type Le Redoutable, dont il dirige les études jusqu’en 1967.

Muté à l’été 1967 au Service Technique des Constructions et Armes Navales à Paris, il est adjoint au chef de la section « sous-marins » jusqu’à l’été 1971, date à laquelle il prend la direction de la section. Il dirige les études des sous-marins nucléaires d’attaque type Rubis, dont il est le père.

Il est également l’initiateur de la refonte des sous-marin nucléaire lanceur d'engins type Le Redoutable.

Muté à l’été 1976 à la Direction des Constructions Navales de Toulon (Var), il en est d’abord le sous-directeur Études avant d’en devenir le directeur adjoint, jusqu’à son passage en 2e section en 1991.

Source

- Top La Vue – Le magazine des foces sous-marines - N° 25 de janvier 2011.