Paul Héneux

De Wikimanche

Paul Héneux.

Paul Édouard Julien Héneux, né à Bréhal le 30 octobre 1844 [1] et mort à Paris le 15 février 1909 [2], est un architecte de la Manche.

Il est le fils d'Édouard Victor Héneux, huissier de justice, et de Virginie Marie Marie qui habitent à Granville, rue des Juifs de 1860 à 1872 [3].

Élève de MM. Questel et Pascal, il devient architecte et s'installe à Paris, demeurant peintre à ses heures [3].

En 1896, Paul Héneux demeurant au 71, rue de Rome à Paris (8e arrondissement) achète la concession familiale à perpétuité au cimetière Notre-Dame de Granville pour ses parents. Il y est également enterré [3].

Parmi ses réalisations

93-95 rue de Montreuil (Paris 11e)

En 1875, son projet pour la nouvelle halle aux grains de Bréhal est retenu. La halle ne sera construite qu'à partir de 1879. Son projet d'une nouvelle église dans le même style que la halle n'aboutit pas, faute de moyens [4].

En 1877, l'église Saint-Paul à Granville. Son projet est accepté par le conseil municipal de Granville le 11 septembre 1877 [3].

En 1884, la mairie des Lilas (Seine-Saint-Denis) [3].

En 1885, la mairie de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne) [5].

En 1889, l'immeuble de six étages au 96, boulevard des Batignolles à Paris (XVIIe arrondissement) [6].

En 1892, ensemble d'immeubles au 93-95, rue de Montreuil à Paris dans le XIe arrondissement. Ce sont des Habitations Bon Marché (HBM) utilisant le matériau le moins cher (briques) comme il en était d'usage, mais d'une belle manière. Le tout est rehaussé de céramiques dont des panneaux portant les mots "Fiat lux" (signifiant "que la lumière fut") et d'autres tables de céramique avec un clin d'oeil aux bâtisseurs de l'Égypte (sphinx).

En 1900, la caserne de Montmartre des sapeurs pompiers au 12, rue Carpeaux dans le XVIIIe arrondissement de Paris [5].

En 1901, l'hôpital Bretonneau à Paris (XVIIIe arrondissement) [5].

Il meurt à Paris le , âgé de 64 ans. Ses obsèques ont lieu en l'église Saint-Paul à Granville, le 20 février suivant. Il est inhumé au cimetière de la commune [2].

Notes et références

  1. AD50, NMD Bréhal, 1843 – 1852 (5 Mi 951), page 66/431 Acte de naissance n° 60 (lire en ligne).
  2. 2,0 et 2,1 « Dossier personnel de Paul Héneux », Institut national d'histoire de l'art, Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts de Paris (1800-1968), cote INHA__PERSONNES__78062, 2020 (voir en ligne)
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 Vie et mémoires du vieux Granville (lire en ligne), consulté le 8 janvier 2018.
  4. « Architecture : la halle aux grains contée par Daniel Hélye », Ouest-France, 7 mai 2018.
  5. 5,0 5,1 et 5,2 Structurae (lire en ligne).
  6. pss-archi.eu (lire en ligne), consulté le 8 janvier 2018.

Lien interne