Paul Édouard Héneux

De Wikimanche

Paul Édouard Julien Héneux, né à Bréhal le 30 octobre 1844[1], mort en 1909 [2], est un architecte de la Manche.

Il est le fils d'Édouard Victor Héneux, huissier de justice, et de Virginie Marie Marie qui habitent à Granville, rue des Juifs de 1860 à 1872 [1].

Élève de MM. Questel et Pascal, il devient architecte et s'installe à Paris, demeurant peintre à ses heures [1].

En 1896, Paul Édouard Héneux demeurant au 71, rue de Rome à Paris (8e arrondissement) achète la concession familiale à perpétuité au cimetière Notre-Dame de Granville pour ses parents. Il y sera également enterré [1].

Parmi ses réalisations

En 1875, son projet pour la nouvelle halle aux grains de Bréhal est retenu. La halle ne sera construite qu'à partir de 1879. Son projet d'une nouvelle église dans le même style que la halle n'aboutit pas, faute de moyens.[2]

En 1877, l'église Saint-Paul à Granville. Son projet est accepté par le conseil municipal de Granville le 11 septembre 1877 [1].

En 1884, la mairie des Lilas (Seine-Saint-Denis) [1].

En 1885, la mairie de La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne) [3].

En 1889, l'immeuble de six étages au 96, boulevard des Batignolles à Paris (17e arrondissement) [4].

En 1900, la caserne de Montmartre des sapeurs pompiers au 12, rue Carpeaux dans le 18e arrondissement de Paris [3].

En 1901, l'hôpital Bretonneau à Paris (18e arrondissement) [3].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Vie et mémoires du vieux Granville, (lire en ligne), consulté le 8 janvier 2018.
  2. 2,0 et 2,1 « Architecture : la halle aux grains par Daniel Hélye », Ouest-France, 8 mai 2018
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Structurae, (lire en ligne).
  4. pss-archi.eu, (lire en ligne)), consulté le 8 janvier 2018.