Ormeau

De Wikimanche

L'ormeau est un mollusque marin pêché dans la Manche.

Sa coquille unique nacrée se retrouve souvent sur les grèves. En normand, on l'appelle goufique ou goufigue.

Mets délicat à condition de le préparer en le battant longtemps pour l'attendrir, il est majoritairement consommé en Chine et au Japon, la pêche étant de plus en plus concurrencée par l'aquaculture[1].

La pêche à pied est autorisée lors des marées d'un coefficient supérieur à 100, entre septembre et avril, la plongée étant réservée aux professionnels[1].

Une zone de pêche est définie en 1993, allant de Diélette jusqu'à Barfleur. Trois entreprises manchoises pêchent alors l'ormeau avec deux plongeurs professionnels et un marin, et une moyenne de 19 à 26 tonnes par an chacune, soit un quart de la production nationale de 100 tonnes environ[1].

Le coquillage subit une forte mortalité à cause d'une bactérie, la vibrio arvelis, d'abord en Bretagne à la fin des années 1990, puis à Blainville en 1998 et dans le Nord-Cotentin à partir de 2004. L'année suivante, la moitié du stock du Nord-Cotentin est mortellement touchée. L'envasement des fonds marins accentue cette mortalité, entraînant la fermeture de la pêche professionnelle jusqu'en 2009 et la fragilisation des trois entreprises manchoises[1].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Jean Lavalley, « Une pêcherie en voie d'extinction », La Presse de la Manche, 28 décembre 2015