Ocep

De Wikimanche

(Redirigé depuis OCEP)

L’Ocep, pour Ouest Communication Édition et Promotion, est une maison d'édition, une librairie et une papeterie de la Manche, dont le siège social est basé à Coutances.

Histoire

Fondateur de l'hebdomadaire La Croix de Coutances et Saint-Lô en 1896, le chanoine Mary de Longueville de Coutances crée l'imprimerie Notre-Dame en 1903 pour l'imprimer, rue Tancrède. En 1906, il en cède la parution à l'évêché qui crée l'Office catholique d'édition et de propagande (Ocep) [1] avec des laïcs[2].

L'Ocep rachète l'Imprimerie Notre-Dame [2] en 1908 pour imprimer les bulletins et almanachs paroissiaux puis déménage rue Saint-Nicolas en 1927, dans une ancienne boutique de cycles, Quénel et fils, où est créée une librairie plus tard [1].

Durant la Libération de la Manche, les locaux de l'imprimerie sont détruits à 70 % par les bombardements du 6 juin. Quatre mois plus tard, l'imprimerie renaît en publiant La Semaine religieuse du diocèse de Coutances et d'Avranches, le 5 octobre [1], puis l'hebdomadaire La Manche Libre, jusqu'en 1948 [3].

Sous l'impulsion du nouveau PDG, Étienne Macé, entré comme apprenti typographe en 1946, la maison d'édition lance en 1967, un journal en partenariat avec l'évêché, Actualités notre temps [1].

En 1972, l'Ocep s'éloigne de ses racines catholiques et transforme son sigle en Ouest Communication, Édition, Promotion [2]. Après l'Offset en 1970, l'entreprise adopte la photocomposition en 1975 et les presses deux couleurs en 1980. Elle emporte le marché des Ordonnances médicales de France (OMF), qui représente dans les années 1980 40 % du chiffre d'affaire [1].

En 1988, OCEP SA filialise son activité imprimerie sous la marque OCEP-Imprimerie et transfère son usine du centre ville vers la zone d'activités de la Mare [2].

En 1998, l'imprimerie emploie alors 72 personnes, 120 avec ses librairies à Coutances et à Saint-Lô, et l'agence de communication de Paris [2].

En 2000, l'imprimerie perd le marché de l'impression des feuilles de la Sécurité sociale, qui représente 40 % de son chiffre d'affaires [2]. Quinze salariés doivent être licenciés. Le début des soucis pour Ocep-imprimerie.

En 2002, un nouveau plan social supprime 23 postes : l'imprimerie n'emploie plus que 40 personnes [2]. Pascal Baisnée, créateur de CEV, reprend l'imprimerie. Les activités de la librairie [2] et de la papeterie, restées dans le giron de la société OCEP SA, poursuivent leur développement.

En 2004, l'imprimerie (Baisnée) en difficulté [2] est reprise par Manche Graphic, du groupe Lerévérend à Valognes [2].

En 2006, année de son centenaire, OCEP SA, maison-mère de la librairie, noue un partenariat stratégique avec le groupe Bertelsmann, ouvrant la voix à la rénovation et à l’extension des magasins de détail, et en particulier celui du centre ville.

En 2007, le Groupe Lecaux reprend l'imprimerie[2].

En 2008, OCEP SA rachète la société SOFIP Normandie basée en Seine-Maritime, spécialisée dans la fourniture scolaire.

En 2013, suite à l'affaissement partiel des toits lors de la tempête de neige de mars 2013, l'imprimerie est fermée le 12 mars puis l'activité définitivement transférée le 3 juin à Tourlaville [4].

En 2016, OCEP SA bien ancrée à Coutances, poursuit son chemin par le développement de l'activité de papeterie professionnelle à travers toute la Normandie. Elle rachète la participation de Bertelsmann et retrouve toute son indépendance.

En 2017, OCEP SA fait l'acquisition de l'activité de la société AlfaCréations, spécialisée dans la fourniture de papeterie sur l'agglomération du Havre. L'effectif est maintenant de 25 personnes.

Administration

Directeur général

Adresse : 43 rue Saint-Nicolas
50201 Coutances

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 « Pourquoi l'imprimerie Ocep de Coutances était une institution », www.entreprises.ouest-france.fr, 19 avril 2013 (lire en ligne).
  2. 2,00, 2,01, 2,02, 2,03, 2,04, 2,05, 2,06, 2,07, 2,08, 2,09 et 2,10 Christophe Leconte, « Imprimerie Ocep : une institution coutançaise n'est plus », Ouest-France, 15 avril 2013.
  3. « L'Ocep a 100 ans », Ouest-France, 10 novembre 2006.
  4. « L’imprimerie OCEP transférée de Coutances à Tourlaville », Ouest France, 13 avril 2013.

Lien externe